Accueil > À la Une > Tchad: achats des armes, c’est reparti !
5 077 vues

Tchad: achats des armes, c’est reparti !

(N’Djaména, 5 août 2017) – Une délégation conduite par le Délégué à la présidence chargé de la Défense nationale, des anciens combattants et des victimes de guerre et comprenant le Chef d’État Major Général des Armées (CEMGA), séjourne au Caire en Égypte pour acheter des armes.

Selon des informations recueillies des sources sûres par Tchadactuel et Letchadanthropus Tribune, le dictateur tchadien se lance dans le surarmement de sa milice clanique au moment où les Tchadiens sont entrain de mourir de faim. C’est dans ces perspectives que certains spécialistes de la quincaillerie militaire connus pour aller acheter des armes, ont repris service sous les instructions d’Idriss Déby. Les objectifs sont clairs selon Letchadanthropus Tribune, il faut remplacer les hélicos décimés par la force divine, et procéder à réarmer les contingents. 428 éléments – officiers et hommes de troupe – issus de la communauté arabe, qui étaient renvoyés de l’armée il y a presque 5 ans, ont été réintégrés dans l’armée. Sans doute pour servir de chair à canon au moment propice.

De quoi le Général Idriss Déby a-t-il peur ?
Les rebelles inquiètent l’homme qui tient notre pays d’une main de fer depuis plus de 27 ans, nous dit-on dans son entourage. Mal élu, contesté, et méprisé par son peuple, le Général-Président-Sultan, au pouvoir depuis 1990, ne badine pas avec son pouvoir. N’a-t-il pas dit dès son arrivée au pouvoir qu’ « il n’était pas venu au pouvoir par un avion d’Air Afrique » ? Il martèle sans cesse à qui veut l’entendre que la protection de son régime n’a pas de prix. « Il y a aussi les bandits de Boko Haram qui menacent le pays », aime raconter le Président « illégal et illégitime » du Tchad pour amuser la galerie de ses députés godillots.

Le Tchad demeure à ce jour l’un de pays ayant les dépenses militaires les plus élevées en Afrique. Malgré ses difficultés économiques très graves qui lui font occuper depuis plusieurs années une place dans les 10 pays les plus pauvres du continent, le régime d’Idriss Déby, l’un des plus totalitaires du monde, consacre une majeure partie du budget à la militarisation de ce pays de 12 millions d’habitants dont plus des trois quarts de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté. Tout l’argent du pétrole a servi à financer essentiellement l’achat d’armes. En 14 ans d’exploitation de l’or noir, rien n’a changé dans la vie des Tchadiens, une misère noire déjà aux portes de la capitale.

7,1 % du PIB utilisés pour les dépenses militaires
« Les dépenses militaires du Tchad sont passées de 35,3 milliards de francs CFA (53 millions d’euros) en 2004 à 275,7 milliards de francs CFA (420 millions d’euros) en 2008, soit une multiplication par 7,79 », calculent les auteurs du rapport du CCFD-Terre solidaire sur les transferts d’armes au Tchad. En 2010, les achats d’armes s’élevaient encore à 154 milliards de francs CFA (234 millions d’euros). La défense militaire est loin devant l’éducation ou la santé, des secteurs pourtant très faiblement développés dans notre pays.

Se sachant mal élu et menacé par des contestations de plus en plus pressantes, le despote tchadien redouble d’effort et continue de surarmer sa milice clanique pour garder son emprise sur le pouvoir dans ce malheureux pays d’Afrique centrale.

TchadConvergence

One thought on “Tchad: achats des armes, c’est reparti !

  1. Ping : Tchad: achats des armes, c’est reparti !: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.