samedi, mai 25Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow

Étiquette : Justice

Tchad: Reporters Sans Frontières révèle les conditions de détention exécrables d’un journaliste

Tchad: Reporters Sans Frontières révèle les conditions de détention exécrables d’un journaliste

A la Une, Arrestations et Détentions Arbitraires
Trois mois après sa condamnation à trois ans de prison, le directeur de publication de Salam Info croupit dans une cellule de fortune, dort à même le sol et doit payer pour bénéficier de toilettes propres. Reporters sans frontières (RSF) dénonce des conditions de détention indignes et demande sa remise en liberté. Quelques tiges de dattier, du plastique, des tôles amoncelées, et un espace insalubre qui fait à la fois office de douche et de toilettes, la cellule de fortune intégrée par le journaliste tchadien Martin Inoua Doulguet et construite par les deux autres prisonniers qui l’occupent avec lui ne fait pas plus de cinq mètres carrés. “Il faut payer 3000 francs CFA (NDLR environ 4,5 euros) toutes les deux semaines pour avoir accès à des toilettes et une douche plus propr...
Tchad: pour la Conférence Internationale des Barreaux, l’acharnement contre Ibedou pendant son 34e congrès à N’Djaména est une « provocation »

Tchad: pour la Conférence Internationale des Barreaux, l’acharnement contre Ibedou pendant son 34e congrès à N’Djaména est une « provocation »

A la Une, Lutte contre l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
La défense de Mahamat Nour Ahmed Ibedou a fait un point de presse ce jeudi 5 décembre après son placement sous mandat de dépôt décidé par le juge d’instruction. Plusieurs irrégularités ont été relevées par les avocats qui dénoncent aussi une arrestation arbitraire. Le Secrétaire général de la Convention Tchadienne des Droits de l'Homme (CTDDH), Mahamat Nour Ahmed Ibedou a été accusé au départ de diffamation à l'encontre de Bakhit Bahr Mahamat Itno, neveu du dictateur tchadien, mais très rapidement, cette affaire a été requalifiée en meurtre et complicité de meurtre. Ce jeudi 5 décembre 2019 matin, il a été placé sous mandat de dépôt et envoyé à la prison d’Am-Sinéné à N'Djaména.   Ils sont au total sept avocats tchadiens et étrangers pour constituer la défense ...
Tchad: ministère, magistrats, avocats, greffiers, le grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu

Tchad: ministère, magistrats, avocats, greffiers, le grand déballage au sein d’un système judiciaire corrompu

A la Une, Lutte contre l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Par un communiqué, publié le weekend dernier, le Syndicat des Magistrats du Tchad (SMT) a dénoncé « le dysfonctionnement caractérisé de la justice par les ingérences intempestives de la chancellerie sur le cours normal de la justice ».  Faisant suite au communiqué de presse du SMT, un greffier au Tribunal de N'Djaména, Doudjimsengar Tatolngar a dénoncé le comportement des "magistrats corrompus dont les dérives méritent des sanctions appropriées". Dans son communiqué ci-dessous, Me Doudjimsengar Tatolngar dit même que "certains magistrats se sont trompés de porte en intégrant la justice et qu'il est prêt à publier leurs noms et les montants perçus des justiciables voire donner aux médias". Selon lui, dans l'affaire objet du communiqué du SMT, "les magistrats ont convoqué le préven...
Tchad: les magistrats en colère contre le ministre de la justice Djimet Arabi

Tchad: les magistrats en colère contre le ministre de la justice Djimet Arabi

A la Une, Lutte contre l’Impunité et Renforcement de l'Etat de Droit
Les magistrats tchadiens sont en Assemblée générale extraordinaire ce lundi 21/10/2019 à 8 heures précises dans la grande salle des audiences du Palais de Justice de N'Djaména. Ils sont en colère contre « le dysfonctionnement caractérisé de la justice par les ingérences intempestives de la chancellerie sur le cours normal de la justice ». Décideront-ils d'entrer en grève ? On le saura au cours de la journée de ce lundi 21 octobre 2019. TchadConvergence
Les Tchadiens divisés face à la pratique de la « Dia »

Les Tchadiens divisés face à la pratique de la « Dia »

A la Une, Gouvernance
Les récents conflits intercommunautaires ayant occasionné de centaines de morts dans les provinces de Ouaddaï, du Sila et de Tibesti ont poussé le gouvernement tchadien à prendre une note circulaire sur la pratique de la dia ou le « prix du sang », qui consistait à verser une réparation pécuniaire aux parents de la victime. Dans sa note circulaire signée par trois de ses membres (Justice, Défense et Administration du territoire), le gouvernement tchadien, « constate que le plus souvent, les parties en conflit assimilent le paiement de la dia à l’extinction totale de l’action pénale, nous rappelons que cette conception erronée de la dia est contraire aux textes en vigueur et encourage l’impunité ». « Il est porté à la connaissance de l’opinion nationale que dorénavant, l’action ...