mercredi 30 septembre 2020Covid-19 : 1185 cas, 1006 guéris, 85 décès.
Shadow

Étiquette : ANL

Khalifa Haftar aux abois ordonne d’attaquer les navires et intérêts turcs en Libye

Khalifa Haftar aux abois ordonne d’attaquer les navires et intérêts turcs en Libye

À la Une, Vu du Tchad
Le Général d’opérette Khalifa Haftar, a ordonné à sa milice de prendre pour cibles les navires et intérêts turcs et d’interdire les vols depuis et vers la Turquie, a annoncé vendredi soir son porte-parole. Les troupes de Haftar, lancées depuis près de trois mois à la conquête de Tripoli, accusent la Turquie de soutenir leurs rivaux loyaux au Gouvernement d’union nationale (GNA), reconnu par la communauté internationale et basé dans la capitale libyenne. Des "ordres ont été donnés aux forces aériennes pour prendre pour cible les navires et embarcations turcs dans les eaux territoriales libyennes", a déclaré le général Ahmad al-Mesmari, qui lisait un communiqué. « Les sites stratégiques turcs, les compagnies et les projets appartenant à l’Etat turc (en Libye) sont considérés ...
En Libye, les forces de Haftar se retirent de Mourzouk, laissant derrière elles plusieurs victimes

En Libye, les forces de Haftar se retirent de Mourzouk, laissant derrière elles plusieurs victimes

À la Une, Vu du Tchad
Des sources de la ville de Mourzouk, dans le sud de la Libye, ont confirmé que l'armée autoproclamée de Khalifa Haftar s'était retirée de la ville en direction de Sebha dans le Fezzan.  Selon les sources, le retrait a entraîné, mercredi matin, des violents affrontements entre les groupes armés, faisant des morts et des blessés. Un membre de la municipalité de Mourzouk, Mohammed Omar, a déclaré aux journalistes que quatre personnes avaient été tuées et trois autres blessées, principalement de la tribu Toubou, lors des affrontements qui ont suivi le retrait des forces de Haftar. Il a déclaré aux journalistes que le mécontentement populaire était profond à Mourzouk après cet incident et que les anciens essayaient de calmer la situation, en particulier après le retrait surprenan...
Dans le sud de la Libye, les forces de Khalifa Haftar butent sur la résistance des Toubous et cherchent à négocier

Dans le sud de la Libye, les forces de Khalifa Haftar butent sur la résistance des Toubous et cherchent à négocier

À la Une, Vu du Tchad
En Libye, les troupes du Maréchal d'opérette Khalifa Haftar tentent maintenant des méthodes diplomatiques pour s'emparer du champ pétrolifère d'El Feel, dans le sud de la Libye, après leur échec militaire, mais la situation peut basculer dans la violence d'un moment à l'autre. Après avoir pris le contrôle pacifiquement du principal gisement pétrolifère Sharara, des sources locales ont indiqué que l'autoproclamée Armée Nationale Libyenne (ANL) de Haftar qui est fidèle à un gouvernement basé à l'est de la Libye - vise maintenant un second, al-Feel tenu par les Toubous depuis 2013. Les troupes de Haftar stationnées dans l'oasis de Ghodwa, située entre les villes de Mouzouk et de Sebha, dans le sud du pays, engagées contre les Toubous, alliées du gouvernement d'Union nationale, soutenu...
Le maréchal Khalifa Haftar rentre jeudi en Libye après avoir été soigné à Paris

Le maréchal Khalifa Haftar rentre jeudi en Libye après avoir été soigné à Paris

Vu du Tchad
(Benghazi, 26 avril 2018, Reuters) - Le maréchal Khalifa Haftar, commandant de l'Armée nationale libyenne (ANL) et homme fort de l'Est de la Libye, rentrera jeudi à Benghazi, après avoir été soigné à Paris, a annoncé mercredi un porte-parole de l'ANL. L'homme fort de la Cyrénaïque, qui est âgé d'environ 75 ans, est resté dans la capitale française pendant environ deux semaines, a indiqué le porte-parole. Certains l'ont même dit dans le coma. De Paris, Khalifa Haftar s'est envolé pour Le Caire pour des discussions avec des responsables égyptiens - l'Egypte est son principal soutien -, a-t-on appris de source libyenne et égyptienne. Ni l'ANL, ni le gouvernement français n'ont fait de commentaire sur son état de santé. Le maréchal Haftar, dont l'ANL contrôle Benghazi, deuxième ville du p...
Libye: trois personnes tués et vingt autres blessés dans des violents affrontements à Sebha entre les Toubous et les Awlad Suleiman

Libye: trois personnes tués et vingt autres blessés dans des violents affrontements à Sebha entre les Toubous et les Awlad Suleiman

Vu du Tchad
Trois personnes ont été tuées et 20 autres blessées ce mardi 6 mars 2018 dans des combats entre des tribus rivales dans le sud de la Libye, a indiqué une source hospitalière, portant à une dizaine le nombre de morts dans ces heurts depuis début février. Ces violences se déroulent à Sebha, une ville à plus de 600 kilomètres au sud de Tripoli qui est régulièrement le théâtre de heurts meurtriers entre des tribus rivales. Des combats ont fait ce mardi matin "trois morts et 20 blessés", a indiqué le bureau de l'information du Centre médical de Sebha (CMS) sur sa page Facebook. Le 1er mars, la mission de l'ONU en Libye (Manul) avait fait état d'un bilan de six morts et d'une dizaines de blessés dans ces combats qui avaient éclaté début février. La tribu arabe d'Awlad Suleiman et celle des Tou...