«

»

Nov 10

Libye: l’Union Africaine propose de réunir « dans un proche avenir » toutes les parties prenantes en conflit

735 vues

idriss-deby-president-ua(Addids Abeba, 10 novembre 2016) – Le président tchadien Idriss Déby Itno, également président de l’Union africaine a indiqué que l’UA a proposé de réunir, « dans un proche avenir », toutes les parties prenantes libyennes pour leur permettre d’engager un dialogue franc et direct sur la mise en œuvre effective de l’accord politique en vue de sauver la transition en Libye.

Lors de son intervention à la réunion du Comité de haut niveau de l’UA sur la Libye, tenue mardi à Addis-Abeba, Idriss Deby a demandé à tous « les partenaires internationaux d’appuyer cette initiative africaine ».

A l’ouverture de la réunion, en présence de la présidente de la Commission de l’UA Nkosazana Dlamini-Zuma, Idriss Deby a rappelé les différentes initiatives visant à explorer « les voies et moyens pour aider efficacement les Libyens à sortir de la profonde crise » dans laquelle est plongé leur pays. Il a notamment salué « les efforts inlassables » fournis par l’Union Africaine et les pays voisins de la Libye dans ce sens.

Mais, a-t-il déploré, « malgré ces efforts, ainsi que ceux de la communauté internationale, la signature d’un accord de paix et la mise en place d’un gouvernement d’entente nationale, de profondes divergences persistent encore entre les acteurs libyens, faisant notamment cas de la prolifération des milices armées, le développement du terrorisme et les trafics des migrants hypothèquent l’avenir de la Libye et mettent en péril la sécurité et la stabilité de toute la zone sahélo-saharienne ».

En outre, a-t-il fait constater, « au-delà de cette zone, c’est l’Afrique qui est confrontée aux conséquences désastreuses de cette crise aux plans sécuritaire, humanitaire et économique. »

A l’initiative de ce Comité, une douzaine de Chefs d’État africains se sont réunis en Éthiopie, en vue de trouver une solution à la crise qui secoue la Libye.

La réunion a regroupé les Chefs d’État ou leurs représentants de l’Algérie, du Niger, du Tchad, de l’Éthiopie, du Congo, du Rwanda, du Soudan, de l’Afrique du Sud, de la Libye, de la Tunisie, de la Mauritanie et de l’Égypte.

Le président Denis Sassou N’Guesso a été désigné par ses pairs pour diriger le Comité de haut niveau de l’UA sur la Libye. «Ce comité s’est réuni pour la première  fois à Addis-Abeba afin de prendre ses responsabilités, et reprendre l’initiative ensemble (…). Et nous allons nous mettre au travail», a déclaré le président du comité de haut niveau.

Pour ce faire, Denis sassou N’Guesso s’est félicité des atouts qui se présentent devant ce comité, dont la volonté exprimée par le peuple de «reprendre en main son destin», en faisant confiance à la Troïka formée de l’Afrique, des Nations unies et de la Ligue arabe.

« Mais cette fois, c’est l’Afrique qui a décidé de prendre ses responsabilités (…). C’est elle qui devra prendre le leadership de cette action, dont le premier atout est le peuple libyen qui a la volonté de sauver son pays », a renchéri le président congolais.

TchadConvergence

 

1 ping

  1. Libye: l’Union Africaine propose de réunir « dans un proche avenir » toutes les parties prenantes en conflit: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>