Accueil > À la Une > Le Président Idriss Déby ferme les écoles au Tchad et s’envole pour une conférence sur l’éducation à Dakar
3 851 vues

Le Président Idriss Déby ferme les écoles au Tchad et s’envole pour une conférence sur l’éducation à Dakar

Le Président Idriss Déby est à Dakar depuis ce jeudi après-midi. Il prend part, ce vendredi 2 février 2018, à la 3ème Conférence internationale du Partenariat Mondial pour l’Éducation (GPE). Les assises sont placées sous le parrainage conjoint du Président français Emmanuel Macron, du Président sénégalais Macky Sall et du président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim.

Le Président Idriss Déby a été accueilli à sa descente d’avion par son homologue Macky Sall, le Consul du Tchad au Sénégal, M. Mahamoud Salah et des officiels sénégalais. Quelques militants zélés du MPS, qui n’ont pas pu avoir accès au tarmac, ont attendu le dictateur tchadien au sortir dudit aéroport.

Plusieurs autres chefs d’État devraient également effectuer le déplacement à Dakar. Il s’agit notamment de Faustin Archange Touadera (Centrafrique), de Roch Marc Christian Kabore (Burkina Faso), Peter Mutharika (Malawi), Ali Bongo (Gabon), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), et du nouveau Président en exercice de l’Union Africaine, le rwandais Paul Kagamé.

La chanteuse Robyn Rihanna Fenty, bien que fortement contestée par des organisations religieuses sénégalaises, est aussi annoncée à ce sommet. Ceci, pour le compte de deux organisations caritatives, à savoir Believe Fondation et Clara Lionel Fondation.

La Conférence de financement du GPE de Dakar cherche à mobiliser 3,1 milliards de dollars de la part des bailleurs pour la période 2018 – 2020. L’objectif étant de soutenir l’éducation de 870 millions d’enfants dans 89 pays en développement dans lesquels vivent 78 % des enfants non scolarisés dans le monde.

 Le Tchad a adhéré officiellement au GPE en janvier 2012.

Mais, chez nous, au Tchad, depuis ce lundi 29 janvier tous les établissements supérieurs, secondaires et primaires sont restés fermés après un appel à une grève illimitée par les syndicats pour protester contre l’augmentation des prix du carburant et la baisse des salaires des fonctionnaires. Les salaires ont été réduits de 10 à 40% selon les catégories.

Selon des sources concordantes, au moins deux élèves ont été abattus et plusieurs autres blessées au cours des manifestations du lundi 29 janvier. Plus d’une centaine de lycéens et étudiants arrêtés lors des manifestations sont encore détenus à la sinistre prison d’Am-Sinéné à N’Djaména. Plusieurs voix se sont levées au Tchad pour dénoncer la répression policière des élèves qui protestaient contre la fermeture de leurs établissements scolaires.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.