«

»

Oct 21

Le Collectif Tchadien contre la Vie Chère appelle à une journée ville morte pour protester contre le « carnage social »

1 127 vues

COLLECTIF TCHADIEN CONTRE LA VIE CHÈRE
(CTVC)
B.P: 4195 N’Djamena-Tchad/ Tél. (+235) 66 28 07 92/91 83 41 33
Email: ctvctchad@gmail.com

Populations de N’Djamena, femmes, hommes, fonctionnaires, retraités, étudiants, élèves, commerçants, taximen, cladomen, leaders d’opinions des 10 arrondissements de la ville de N’Djamena. Cet appel s’adresse à vous.

Depuis quelques mois, les Tchadiens vivent un calvaire sans précédent. Celui de condition sociale précaire dans laquelle l’écrasante majorité de la population tchadienne se trouve confrontée.

Pour combattre cette situation créée et entretenue par les quidams du régime contre notre survie, la survie de nos familles respectives d’une part et la prise d’otage des ressources nationales d’autre part.

Face à cette prétendue crise créée, le Collectif Tchadien Contre la Vie Chère, appelle toute la population de N’Djamena à observer, UNE JOURNÉE VILLE MORTE ce lundi 24 octobre 2016, de 06h à 16h dans la ville de N’Djamena.

▷ Ville morte contre les seize mesures ;
▷ Ville morte contre le gel des bourses des étudiants ;
▷ Ville morte contre la corruption érigée en système de gouvernance ;
▷ Ville morte contre la mauvaise gestion des ressources nationales ;
▷ Ville morte contre le non-paiement régulier des salaires des fonctionnaires, des subsides des maîtres communautaires et la bourse des étudiants ;
▷ Ville morte contre les détournements des deniers publics ;
▷ Ville morte contre des capitaux placés dans les paradis fiscaux, plafonds et caveaux financiers ;
▷ Ville morte contre la non reprise des activités scolaires et académiques ;
▷ Ville morte contre le non payement des créances des opérateurs économiques ;
▷ Ville morte contre la cherté de la vie.

L’observation de cette journée est une réponse pour dire non aux mesures d’oppression sociale du régime en place.

Restez chez vous pour démontrer à nos fossoyeurs votre mécontentement.
Faites-le, n’attendez pas qu’une autre personne le fasse à votre place.

Le Président
DINGAMNAYAL NELY Versinis

(1 commentaire)

  1. Yobaye Christophe

    Vraiment nous sommes .nous sommes des morts a vie seul qui nous garde .si je vois bien c’est le gouvernement qui va en guerre contre la population. Comment comprendre ces 16 mesurette ? La solution est très simple et voici ma proposition est la suivante :
    1/ Diminuer les nombres de conseillé a la présidence,
    2/Ambassade
    3/Dissoudre assemblée nationale
    4/Dissoudre conseil constitutionnel
    5/postes juteux
    6 Analphabètes
    7/ Argent volé doit immédiatement rapatrier

    La population elle même complice de ces silence nous voyons bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>