Le Centre arabo-européen des Droits de l’Homme et Droit international appelle l’ONU à enquêter sur les exécutions sommaires commises à Mourzouk dans le sud de la Libye

/1 451 vues

Le Centre arabo-européen des droits de l’homme et du droit international s’est dit préoccupé par les attaques et le siège qui ont été imposés à la ville de Mourzouk, dans le sud de la Libye.

Le centre a condamné mardi dans une déclaration les exécutions sommaires et les homicides illégaux qui ont eu lieu dans la ville cette semaine, affirmant que les forces de l’opération « Dignité » dirigée par Khalifa Haftar sont pleinement responsables des crimes.

Il a indiqué que le Conseil présidentiel et la Chambre des représentants sont également responsables juridiquement et moralement des souffrances infligées aux résidents, qui sont principalement des Toubous.

«Nous condamnons le déni de nourriture, de médicaments et d’autres services de base. Nous condamnons l’incendie et le pillage de maisons des habitants de Mourzouk », a déclaré le centre.

Il a également appelé la MANUL et son chef, Ghassan Salame, à intervenir et à protéger les civils, leur permettant de vivre sans menaces et sans intimidation, réclamant l’ouverture d’une enquête sur les meurtres survenus après l’entrée des forces de Haftar dans Mourzouk.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.