«

»

Oct 22

Justice à deux vitesses au Tchad: selon que vous serez un voleur à col blanc proche du régime ou deux anciens gouverneurs

1 592 vues
Warou Doki

Doki Warou Mahamat

Kedellah Younous et Bayana Gossingar, deux anciens gouverneurs de la région du Lac, ont été inculpés et mis sous mandat de dépôt cette semaine.

Ils sont incarcérés à la maison d’arrêt d’Amsinéné. Ok ! Il leur est reproché leur gestion des fonds mis à leur disposition dans le cadre de la lutte contre Boko Haram dans la région du Lac-Tchad.

Cette arrestation fait suite à un contrôle de l’inspection générale d’État, dirigée par Oumar Gadji, un des cadres intègres de la République, une valeur sûre.

Mais, les tchadiens ne comprennent à quoi joue Oumar Gadji ?

Ce système des fossoyeurs de la nation, à sa tête le Président Idriss Déby, a t-il enrôlé Mr Oumar Gadji dans le système mafieux ? Si oui, l’histoire en tiendra compte.

Au moment où ces deux personnalités croupissent en prison, le Directeur général des Douanes et beau fils du Président Idriss Déby, dont le détournement est avéré et dont la presse a fait largement échos, se promène librement.

Le beau fils de déby, non seulement il n’est pas inquiété, Mais, il se permet de narguer l’opinion nationale en organisant un point de presse pour intimider les commerçants.

Comme on le voit se pavaner dans la ville, pendant ce temps, les autres doivent faire la prison.

Quand au beau fils DG de la Douane, détenteur des 390.000.000 francs CFA dans son coffre de bureau, est libre de tous ses mouvements, malgré le passage des contrôleurs de Mr Gadji Oumar dans son bureau Ovale.

Jamais depuis l’existence de la moralisation jusqu’à l’inspection générale, aucun membre du clan n’a fait la prison. Ce sont les autres qui sont faits pour la prison.

La politique de deux poids deux mesures est érigée en règle, et qu’Il est difficile de comprendre.

Les membres du clan Itno qui détournent et qui pillent au vu et au su de tout le monde sont épargnés de prison.

Chaque chose à un temps de début et un temps de fin.

Qu’ils sachent que la justice se fera un jour. Soit au Palais rose, soit à Amdjaress, soit à Lamadji.

Mais, elle se fera !

En attendant aux tchadiens: votre liberté naitre de votre indifférence. Baissez les yeux l’avenir est à eux !

Par Doki warou Mahamat à Paris

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>