Accueil > À la Une > « Grand Cœur » de la Première Dame Hinda Déby Itno: une année de captation de fonds publics détournés au Tchad
1 586 vues

« Grand Cœur » de la Première Dame Hinda Déby Itno: une année de captation de fonds publics détournés au Tchad

A l’occasion de son premier anniversaire, la Fondation « Grand Cœur (FGC)- Ta-Aoune » de la Première Dame Hinda Déby Itno, a organisé un grand gala de charité ce samedi 13 janvier 2018 au Palais du 15 janvier.

Pour ce premier anniversaire, plusieurs artistes ont été invités de l’extérieur pour une soirée festive au Palais du 15 Janvier. La cérémonie a vu la présence des Premières Dames du Congo-Brazzaville et du Niger ainsi de personnalités tchadiennes. Mais, qui pouvait oser zapper l’anniversaire de la fondation de la Dame qui a fait main basse sur toutes les sphères du pouvoir politique et du business au Tchad ?

Après un an d’existence de « Grand Cœur », l’heure est donc au bilan de cette fondation lancée par Madame Hinda Déby, il y a un an. Officiellement, FGC est une association à but non lucratif et a pour principales missions, le  » bien être social des populations et le Développement ». Au cours de sa première année d’existence, la Fondation a mené quelques actions essentiellement dans le domaine de la santé.

D’où proviennent les fonds mis à la disposition de « Grand Coeur » ?
Aucune information financière, aucun bilan n’est disponible, ni sur la page Facebook ni sur le site de la fondation sur la provenance des fonds utilisés pour les actions menées durant l’année d’existence. Il semble que le « Grand Cœur » est tout simplement une grande arnaque, un mécanisme mis en place par la Dame qui a en main toutes les manettes de notre pays pour capter des fonds publics détournés par les voleurs.

Avant la création de la fondation FGC, Madame Déby Itno organisait régulièrement des actions spectacles de « charité » à des fins politiques. Les fonds provenaient de l’argent public détourné car, en étant secrétaire de son mari dictateur, Hinda Déby n’a aucune autre activité génératrice de revenus pour dépenser des millions dans des actions de propagande politique. Après 28 ans de pouvoir sans partage, la femme du despote se prépare pour remplacer son mari. Eh oui, le Tchad, c’est pour eux !

L’union Nationale pour le Développement et le Renouveau (UNDR) ne croit pas en la charité de «maman Hinda». Selon un communiqué du parti du Député Saleh Kebzabo publié quelques jours après la création de la fondation, «depuis 2006, la Première Dame a fait parler d’elle à travers des œuvres sociales dont les sources de financement restent douteuses et la gestion complétement opaque ». « Quand on a un grand cœur, a-t-on besoin de montrer à la télé, radio les couches qu’on distribue aux nouveaux-nés dans les hôpitaux ?», se demande le parti du chef de file de l’opposition tchadienne.

TchadConvergence a aussi régulièrement dénoncé les spectacles de «charité» de la Première Dame Hinda Déby Itno financés par l’argent public volé. Venir en aide des familles pauvres est un devoir de l’État tchadien car la nutrition et les soins des familles défavorisées relèvent de la politique sociale du gouvernement pour l’atteinte des OMD. Et donc l’aide publique envers les familles pauvres doit se faire par le biais des ministères de l’État et des associations concernées et non par l’intermédiaire de Hinda Déby Itno, fût-elle la Première Dame du Tchad, sous la forme de charité.

Existe-il au Tchad un ministère chargé de la famille et de la solidarité nationale?
La réponse est oui, il y a aussi le ministère de la Santé publique. Mais, aujourd’hui, on observe que ces ministères ne jouent pas leur rôle et les budgets sont dévolus à la Première Dame du Tchad, les ministères ne font qu’accompagner l’action de la Première Dame organisée par des conseillers du Président de la République. L’argent public est donc mis gracieusement à la disposition de l’épouse du chef de l’état et ces soi-disant cadeaux sont faits en toute illégalité avec l’argent public volé.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *