En France, le « gilet jaune » Tahir Ali Nanaye dénonce le financement de la dictature au Tchad

/2 281 vues

L’opposant tchadien Tahir Ali Nanaye a manifesté avec les « gilets Jaunes » en France pour dénoncer le financement de la dictature au Tchad.

A quelques jours du voyage du Président français, Emmanuel Macron, au Tchad, le gouvernement français a réglé les salaires des fonctionnaires tchadiens et trois mois des pensions des retraités.

En effet, le 6 décembre 2018, les deux pays ont signé deux conventions de financement d’un montant de 50 millions d’euros, relatives à l’aide budgétaire de la France au Tchad pour l’année 2018, a rapporté l’AFP.

la première convention consiste en un prêt de la France de 40 millions d’euros étalé sur une durée de 20 ans dont 5 ans de différé d’amortissement et un taux d’intérêt préférentiel. « Le montant de ce prêt versé intégralement par l’AFD au budget de l’Etat tchadien est affecté au paiement de la solde nette des fonctionnaires civils du mois de décembre pour 30 millions d’euros environ et des pensions et retraites à hauteur du reliquat, soit 10 millions d’euros correspondant à plus de trois mois de prise en charge », a détaillé l’ambassadeur de France au Tchad, Philippe Lacoste.

 La seconde convention est un don de 10 millions d’euros, toujours octroyé par l’AFD, qui est destiné aux dépenses prioritaires en matière de santé. Il couvrira, notamment, la subvention de fonctionnement des principaux hôpitaux du Tchad (trois à N’Djamena et dix en provinces), du Centre national de Transfusion sanguine et des services relatifs à la gratuité de soins, à la lutte contre le Sida et à la vaccination.

TchadConvergence

One thought on “En France, le « gilet jaune » Tahir Ali Nanaye dénonce le financement de la dictature au Tchad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.