Elections législatives et communales: l’opposition CPDC craint des votes, « les pires jamais organisés au Tchad »

/1 236 vues

Ce lundi 20 mai, dans sa déclaration liminaire lors d’une conférence de presse, le Porte-parole Adjoint de la Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC), Poddi Djimé Bichara a encouragé les partenaires du Tchad à « œuvrer en faveur d’un processus électoral inclusif et transparent au Tchad », reprochant la « gestion chaotique du processus électoral par le MPS ».

La coalition CPDC appelle à « faire preuve de fermeté, en contrepartie de leurs contributions techniques et financières, en vue d’obtenir l’organisation au Tchad d’élections législatives et municipales régulières. Tel est le vœu ardent des Tchadiens épris de paix et de justice ».

« Officine de toutes les manœuvres plus sordides les unes que les autres, théâtre de la corruption, des intimidations et menaces en tous genres, le CNDP est incontestablement devenu le principal obstacle à l’organisation des élections au Tchad. Les actes émanant de ce cadre faussement paritaire sont posés en détricotage de tous les consensus laborieusement établis par l’Accord politique du 13 août 2007, rien de tout cela ne laisse présager l’organisation des élections apaisées, transparentes et crédibles. Des scrutins organisés sur cette base seraient les pires jamais servis au Tchad ». Et d’ajouter que « les démocrates tchadiens ont l’impérieux devoir de s’opposer à cette forfaiture, de la condamner pour exiger des élections libres, justes, démocratiques et crédibles, prenant en compte les enjeux de paix et de stabilité», estime la CPDC.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.