Accueil > À la Une > Ça y est, le dictateur Idriss Déby a encore trouvé une « mission » pour redorer son blason à l’international: il va aller chercher les clandestins sur le sol libyen !
2 135 vues

Ça y est, le dictateur Idriss Déby a encore trouvé une « mission » pour redorer son blason à l’international: il va aller chercher les clandestins sur le sol libyen !

Alors que la question de l’esclavage des émigrés clandestins est depuis plusieurs jours dans tous les esprits au point d’être devenu le point central du sommet UE-UA, plusieurs dirigeants réunis à Abidjan ont décidé de prendre des mesures immédiates pour endiguer ce fléau en Libye.

Il y a urgence, affirment les chefs d’État, et à la fin de la première journée de ce sommet, neuf d’entre eux ainsi que le représentant des Nations unies décidaient de mettre en place une force d’intervention. Une force coordonnée pour d’abord aller chercher les clandestins sur le sol libyen qui souhaitent être rapatriés dans leur pays d’origine.

A cela, la Libye, par la voix du président Fayez el-Sarraj, a donné son accord pour que des «opérations d’évacuation d’urgence soient menées dans les prochains jours ou semaines».

Le mardi 28 novembre, lors de la journée nationale de prière pour la paix, la cohabitation pacifique et la concorde nationale à N’Djaména, le Président Idriss Déby a déclaré que « le Tchad, pour sa part, est prêt pour l’action ».
« L’Afrique doit agir, agir au mieux et au plus vite, pour sauver ces jeunes Africains, victimes de la barbarie de ces hommes qui haïssent la peau noire. L’Union Africaine et tous les États africains doivent se lever comme un seul homme pour dissuader ces esclavagistes du 21ème siècle », a ajouté l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis plus de 27 ans. Et qui va alors arrêter la barbarie au Tchad ? Il semble que ce qui se passe dans notre pays n’intéresse personne. C’est donc aux Tchadiens de prendre leur destin en main afin de briser les chaines de la soumission et de la tyrannie sous le joug d’un homme.

Mais pour endiguer le phénomène des réseaux de trafics humains, les dirigeants optent pour des échanges de renseignement et d’enquête policière afin de démanteler les réseaux par-delà les frontières des pays concernés. « Des réseaux criminels, profondément liés aux trafics d’armes, de drogue et aux mouvements terroristes de la bande sahélo-sahélienne », a rappelé le président français Emmanuel Macron mercredi soir au sortir de cette réunion.

Enfin, il s’agira de sensibiliser la jeunesse africaine par des campagnes de communication visant à dissuader les jeunes de prendre le chemin de l’exode qui se conclut trop souvent en drame.

TchadConvergence avec RFI

3 thoughts on “Ça y est, le dictateur Idriss Déby a encore trouvé une « mission » pour redorer son blason à l’international: il va aller chercher les clandestins sur le sol libyen !

  1. Je me demande où sont les gens de droit de l’homme ? Ils ont peur ou c’est parce que se sont les noirs ?
    c’est inadmissible de voir les gens plaqué l’esclavage au 21ème siècle et nos chefs d’États ferment les yeux sur sa pour gagner quoi ?
    N’oubliez pas que, il n’y a rien sans rien et tout ce Paye ici sur la terre . Qui vivra verra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *