Au Tchad, le pédalo MPS coule: une importante défection au sein du parti au pouvoir

/1 903 vues

Une cérémonie de ralliement en masse des militants du Mouvement patriotique du Salut (MPS) au Parti pour les Libertés et le Développement (PLD) a eu lieu ce vendredi 6 septembre à N’Djamena.

Plus de 700 militants du MPS, ressortissants de plusieurs provinces de l’est du Tchad, ont officialisé, ce vendredi, au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au centre Al-Mouna à N’Djamena, leur ralliement au Parti pour les libertés et le développement (PLD), en présence du secrétaire général du parti Mahamat-Ahmad Alhabo.

« Nous disons à tous ceux qui rejoignent, soyez les bienvenus au sein du grand parti rassembleur, parti véritablement national. Vous êtes égaux en droit et en devoir avec tous les autres militants du parti », a déclaré Mahamat Ahmad-Alhabo. 

Le MPS, parti au pouvoir, et l’opposition ont signé l’accord du 13 août 2007 qui énonçait les principes de l’organisation transparente d’élections en mettant en place un fichier électoral biométrique et l’assainissement de l’environnement politique. « La négociation et la signature de cet accord ont été conduites de bout en bout par l’ancien Secrétaire Général du PLD, Ibni-Oumar Mahamat Saleh », a indiqué le n°1 du PLD. 

Il a expliqué qu’en février 2008, « les rebelles tchadiens ont attaqué la ville de N’Djamena et mis en déroute l’armée de Déby. Ils ne se sont pas entendus sur la conduite des évènements et se sont retirés dans leur base arrière, au Soudan. Déby profita de l’occasion pour arrêter et faire disparaître le secrétaire général du PLD. De 2008 à 2014, le PLD a suspendu toute participation aux élections, consacrant l’essentiel de ses activités à la recherche de la vérité sur le sort réservé à son secrétaire général Ibni Oumar Mahamat Saleh ».

Le PLD exige « la restitution de la dépouille mortelle de ce grand homme à sa famille biologique pour qu’une sépulture digne de cette figure emblématique de la lutte démocratique du peuple tchadien soit érigée. Je voudrais poser une question à Déby »

« Si son pouvoir n’est ni de loin, ni de près impliqué dans la disparition d’Ibni Oumar, pourquoi le pouvoir n’a-il pas honoré la mémoire du grand homme ? Pourquoi aucune rue, aucun établissement public ne porte le nom de l’illustre mathématicien, premier tchadien ayant soutenu une thèse de doctorat dans plusieurs domaines, plusieurs fois ministres, ancien recteur de l’université de N’Djamena ? Pourquoi ? Encore pourquoi ? », s’interroge Mahamat-Ahmad Alhabo.

Le secrétaire général du PLD a dénoncé la « confiscation du pouvoir depuis bientôt 30 années durant lesquelles, Déby a détruit l’économie nationale, il a fait de la mal gouvernance son credo, de l’injustice sociale son leitmotive et de la corruption sa marque de fabrique ! ». Il a ajouté que « le tableau est encore plus catastrophique. Le système éducatif tchadien occupe la queue du peloton en Afrique Centrale, donc dernier du monde ! ».

S’agissant des prochaines élections législatives et communales, Mahamat-Ahmad Alhabo assure qu’elles n’auront pas lieu en 2019. Selon lui, « toutes les annonces du gouvernement ne sont que des effets d’annonces adressés aux bailleurs de fonds pour qu’ils donnent de l’argent à la CENI ».

Prenant la parole, le représentant de ces 700 militants du Mouvement patriotique du Salut (MPS), Ali Issac Hamid, a donné les raisons de leurs démissions massives en ces termes : « Ces milliers d’individus qui rejoignent le PLD aujourd’hui ont été des sympathisants du Mouvement patriotique du Salut. Depuis la création de ce parti, nous avons contribué pour la continuité du MPS mais nous sommes très déçus par le système MPS et ses méthodes de gouvernances. » Après avoir dressé un long bilan négatif de leurs ex-parti, le MPS, Issac a conclu que leur adhésion au  PLD ne fera pas d’eux des spectateurs, mais qu’ils vont contribuer efficacement à la conquête du pouvoir afin que règne la démocratie.

TchadConvergence avec Alwihdainfo et Tchadinfos


Une réaction sur “Au Tchad, le pédalo MPS coule: une importante défection au sein du parti au pouvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.