Au Tchad, l’ancien Conseiller à la primature Choua Dazi se retire de l’accord de paix signé avec le gouvernement: vers une guerre de l’or généralisée dans le Tibesti ?

/2 631 vues

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de TchadConvergence, l’ex-Conseiller à la Primature du Tchad, le président du Mouvement pour la Démocratie et la Justice au Tchad (MDJT), Choua Dazi « appelle tous ses vaillants cadres combattants et militants ainsi que toutes les forces vives du Tchad à une mobilisation générale pour faire face à l’injustice et instaurer un état de droit au Tchad ».

Dans le communiqué, l’ancien Chef rebelle Choua Dazi dénonce la violation de l’accord de paix et de cessez-le-feu signé avec le gouvernement. « Le régime ayant manifestement manqué à son engagement de respect  des clauses de ces accords, le MDJT prendra ses responsabilités en se retirant définitivement des accords signés avec le régime du MPS », déclare le président du MDJT, mouvement fondé en octobre 1998 par l’ancien ministre, le défunt Youssouf Togoïmi, pour fédérer l’opposition Toubou contre le régime du Président Idriss Déby. « Les membres du bureau exécutif et les cadres militaires du mouvement décident de se retirer des accords signés avec le gouvernement d’Idriss Déby », a conclu le communiqué signé par Choua Dazi, président du MDJT.

Il faut rappeler que Choua Dazi et ses combattants du MDJT ont déposé les armes à la suite d’un accord de paix et de cessez-le-feu signé le 22 Avril 2010 à Tripoli en Libye avec le régime tchadien. Il perd son poste de conseiller après la suppression de la primature au Tchad avec l’instauration de la VIe république, le 4 mai 2018.

Sur le front de la guerre de l’or, l’armée tchadienne et les insurgés de Miski se sont affrontés ce mercredi à 50 km de Yebbi-Bou, extrême-nord du Tchad, selon une source locale. 

Un renfort de l’armée tchadienne en provenance de Gouro, voir sur la carte ci-dessus, a lancé une offensive contre la position du comité d’auto-défense sur la route de Yebbi-Bou, avant d’être repoussé, selon des sources concordantes dans la capitale tchadienne. Le comité d’auto-défense de Miski affirme, dans un communiqué, avoir repoussé l’attaque menée par l’armée tchadienne. 

Selon une source non confirmée, trois véhicules de l’armée tchadienne auraient été détruits et d’importantes pertes en vies humaines auraient été enregistrées dans le rang de l’armée tchadienne. Une source locale, recueillie par le journal Alwihda, indique qu’après l’attaque, l’armée tchadienne s’est repliée à deux kilomètres pour pilonner à l’arme lourde la position tenue par le comité d’auto-défense de Miski.

TchadConvergence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.