«

»

Oct 18

Au Tchad, des nombreuses voix se lèvent contre le gouvernement de Pahimi Padacké Albert au sein même de la majorité présidentielle

1 672 vues

(N’Djaména, 18 octobre 2016) – Au Tchad, deux mois après les mesures prises par le gouvernement afin de juguler la crise financière que traverse le pays, l’atmosphère sociale reste toujours tendue.

Les institutions de la république et les différents services de l’État sont paralysés par les multiples grèves des syndicats depuis un mois.

Des voix se lèvent contre ces mesures d’austérité au sein même de la majorité présidentielle à l’Assemblée nationale. Au manque de concertation s’ajoute le manque de dialogue avec les syndicats et même avec les élus du peuple.

Selon une information qui circule à N’Djaména, une motion de censure initiée par le Député Madtoïngué Bénelngar du groupe parlementaire UNDR sera déposé ce jeudi à l’Assemblée nationale contre le gouvernement lors d’une séance avec le Premier ministre Pahimi Padacké Albert. Plusieurs députés de la majorité présidentielle MPS auraient déjà signé cette motion. Suivez le Reportage de Africa 24.

TchadConvergence

 


Tchad, Désaccord sur les mesures d’austérité par AFRICA24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>