Accueil > À la Une > Après le FONAC, la CPDC dit non à son tour à la pérennisation de la dictature au Tchad: Idriss Déby est maintenant seul face à sa réforme constitutionnelle
1 174 vues

Après le FONAC, la CPDC dit non à son tour à la pérennisation de la dictature au Tchad: Idriss Déby est maintenant seul face à sa réforme constitutionnelle

Fidèle à sa logique de mettre l’opposition devant les faits accomplis, le pouvoir MPS, à travers son Premier ministre, a convié, le 13 décembre 2017, les partis politiques à une rencontre dont l’ordre du jour n’a pas été dévoilé alors qu’il s’agissait de l’organisation du Forum sur les réformes institutionnelles.

Étant habitué à ces manœuvres de manipulation, la Convention pour le Changement et l’Alternance Démocratique (CAD), le Cadre de Concertation des Partis Politiques de l’Opposition (CCPPOD) et la coordination des partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC) ont tout simplement décliné l’invitation étant entendu que ces trois regroupements des partis politiques ont déjà rejeté le principe de leu participation au Forum sur les réformes institutionnelles par un communiqué daté du 20 septembre 2017.

La CAD, le CCPPOD et la CPDC ne sauraient prendre part à un Forum qui n’est qu’une vaste opération pour divertir les tchadiens pendant que la crise politique, économique et socioculturelle ravage de plus en plus notre pays…

La suite du communiqué

(Visited 9 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *