«

»

Mai 20

Visite aux soldats de l’opération Barkhane: Emmanuel Macron zappe le dictateur tchadien Idriss Déby

1 979 vues

Marine Le Pen reçue à Am-Djaress par Idriss Déby

Pour son premier déplacement hors de l’Europe, le nouveau Président français avait choisi d’aller échanger avec les militaires français de l’opération Barkhane, sur la base de Gao, au Mali. Mais Emmanuel macron ne s’est pas rendu au Tchad, QG de l’opération Barkhane. C’est un désaveu important pour le régime du dictateur Idriss Déby qui espérait follement une visite. Dictature sanglante, en quête perpétuelle d’une légitimité, surtout avec l’arrivée d’un nouveau Président à l’Élysée, Idriss Déby rêvait de recevoir Macron.

Et pourtant, il dût déchanter, car le staff du Président Macron a tout simplement procédé à l’annulation de l’étape du Tchad, pire encore, dans ses trois discours prononcés au Mali, le Tchad d’idriss Déby a été complètement passé sous silence. Le Président Macron a volontairement évité de parler du Tchad, il a préféré évoquer et citer les forces françaises au Sahel. C’est un signe fort, un désaveu total du régime en place depuis 27 années. C’est le message qu’il faut lire entre les lignes de ce voyage.

 

Ainsi donc, on peut décrypter cette position comme la remise en cause du parapluie de l’opération Barkhane, qui ne peut plus être utilisé par Idriss Déby pour camoufler les innombrables et horribles exactions exercées sur les populations, l’enrôlement d’enfants soldats et la faillite totale de l’économie tchadienne entraînant un appauvrissement général des populations.

Pour se compliquer la tâche, le pire dictateur du monde selon le magazine britannique «The Economist», Idriss Déby a joué la carte Marine Le Pen, malgré sa posture raciste, xénophobe et contre l’Islam. Homme sans vision, ni principes, quoi de plus étonnant, que de vouloir s’accrocher au diable s’il le faut, pour espérer un soutien politique, militaire et médiatique, indispensable à son régime vomi par le peuple tchadien. Il a joué et perdu lamentablement.

La presse en ligne pro-Déby alimentée par l’ANS, sa police politique, lançait ces derniers temps, plusieurs ballons pour faire part des espérances de la dictature sur un déplacement tant souhaité du Président Français. Peine perdue et chou blanc sur toute la ligne.

Militons maintenant pour que le grand écart qui s’annonce entre le Président Macron et le Président illégitime Idriss Déby, perdure et s’enfle et que cette nouvelle position de défiance positive se rapproche des populations tchadiennes qui sont, quotidiennement humiliées, meurtries, qui voient leurs enfants tués comme des mouches aux quatre coins du pays, qui voient aussi leurs filles victimes de rapts, de viols collectifs par les hommes du régime, en toute impunité.

En marche donc, vers la fin du blanc-seing donné à ce régime odieux et impopulaire pour cause de lutte contre le terrorisme, en marche vers la fin de ce régime usé, à bout de souffle, conduit par un homme isolé, autiste et qui a échoué dans tous les domaines et qui, quotidiennement, multiplie les actes de divisions ethniques entre les Tchadiens pour continuer à exister. 27 années de ce régime, qui ont basculé le pays dans une situation de chaos politique, d’insécurité générale, de discrimination criarde, de faillite économique et de misère sociale. Que peut apporter de plus aux populations, cette tyrannie aveugle ? Rien, sinon des souffrances encore et toujours plus grandes.

Source: zoomtchad.com

(2 commentaires)

1 ping

  1. Oufalba chrinous

    République en marche! Et non dictature en marche.

    Je souhaite que la base Barkhane soit transférée dans un autre pays,et on verra qui parlera de ce deby là encore.

    Le peuple tchadien n’a pas voté deby,zéro!

    Merci Macron,ne viens pas dans ce pays.

  2. tchadole

    Dommage que certains d’entre nous ne comprennent encore rien de la Francafrique. Tous les présidents qui ont succédé depuis que le monde est monde ont commencé de cette manière en voulant soi-disant faire tomber les présidents africains qui se sont eternisés au pouvoir. Mais après quelques voyages de ces derniers vers Mbengué avec des mallettes aux couleurs du 2e métal de prestige la situation redevient sous contrôle[Furieux …] . C’est Alors on a la doc!

  1. Visite aux soldats de l’opération Barkhane: Emmanuel Macron zappe le dictateur tchadien Idriss Déby: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>