Accueil > À la Une > Une manifestation anti-américaine au Tchad contre l’accusation de corruption du Président Idriss Déby aux États-Unis dans l’affaire Gadio
1 693 vues

Une manifestation anti-américaine au Tchad contre l’accusation de corruption du Président Idriss Déby aux États-Unis dans l’affaire Gadio

Au Tchad, des organisations de propagande du régime du dictateur Idriss Déby réunies au sein de la coalition «Touche Pas A Mes Acquis» ont organisé une manifestation contre les États-Unis, ce dimanche 26 novembre, à N’Djamena.

Environ 2 000 personnes se sont rassemblées au Palais du 15 janvier, l’ancien siège de l’Assemblée nationale, pour protester contre les accusations de corruption de la justice américaine contre le Président Idriss Déby.

Selon un communiqué du ministère américain de la Justice, le Président Déby a été cité dans une affaire de pot-de-vin versé par une société chinoise et qui implique aussi l’ancien ministre sénégalais, Cheikh Tidiane Gadio.

La coalition « Touche Pas À Mes Acquis » , une organisation créée de toutes pièces par le régime pour contrecarrer les vraies organisations de la société civile tchadienne, « dénonce un acharnement » contre l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis plus de 27 ans.

« Nous exprimons, aujourd’hui, notre colère et exigeons au Président Trump et son gouvernement une excuse publique au peuple tchadien », a déclaré Mahamat Digadimbaye, président de « Touche Pas À Mes Acquis ».

Dans une motion de protestation lue par une participante, la Coalition « Touche Pas À Mes Acquis » rejette toutes les accusations qu’elle qualifie de gratuites et non fondées qui tendent à ternir l’image du Tchad et de son Président. Elle dénonce l’inscription du Tchad sur la liste noire des États terroristes, rejette l’ « acharnement des États-Unis » contre le despote tchadien, « lui réitère et confirme sa confiance totale dans l’intégrité morale, les qualités civiques et le haut degré du président ».

TchadConvergence avec RFI

 

2 thoughts on “Une manifestation anti-américaine au Tchad contre l’accusation de corruption du Président Idriss Déby aux États-Unis dans l’affaire Gadio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *