«

»

Nov 04

Un homme, un destin: Belngar Larmé Laguerre, un journaliste Tchadien au service des enfants et des jeunes

452 vues
Photo: Tchadinfos

Photo: Tchadinfos

Les conditions déplorables des enfants tchadiens ne peut laisser personne indiffèrent. C’est ainsi qu’un réseau des journalistes amis des enfants (RJAE) a été mis en place pour plaider le sort de ces derniers et sensibiliser la population à plus de responsabiliser dans le respect de leur droit. Larmé Laguerre est le président de RJAE. Portrait.

«Améliorer la condition de vie des enfants» est le crédo de notre réseau dixit, Belngar Larmé. Conscient de difficultés en matière de communication que les associations œuvrant aux côtés des enfants rencontrent et convaincu que les professionnels de l’information peuvent jouer un rôle fondamental dans ce sens, Belngar décide de créer une association dénommée «Réseau des journalistes amis des enfants (RJAE)». Le RJAE œuvre pour le bien-être de l’enfant et de la femme à travers la communication sociale avec le plaidoyer:

  • Promouvoir les droits de l’enfant et de la femme;
  • Renforcer les capacités des médias sur la connaissance des droits de l’enfant et de la femme;
  • Et promouvoir les actions humanitaires en faveur de l’enfant.

Il s’est engagé à défendre les enfants à travers son organisation qui fait la sensibilisation son cheval de bataille, à travers les causeries éducatives, les  table – ronde, etc…

Les thèmes abordés sont l’alcoolisme, le tabagisme, le VIH/SIDA, la scolarisation des filles, la lutte contre le mariage des enfants et la traite des enfants.  «Nous avons sensibilisé le public sur les enjeux du virus de sida, du tabagisme, l’alcoolisme… qui affecte le milieu jeune. A travers cette sensibilisation, nous avons eu à récupérer beaucoup des enfants» laisse entendre le président du RJAE.

Certains jeunes bénéficiaires des activités du RJAE ne cachent pas leurs satisfactions. «Je suis fier du travail que fait le RJAE dans la lutte contre le mariage des enfants et l’alcoolisme. Aujourd’hui, il y a assez des jeunes qui ont pris conscience sur les conséquences de ce phénomène qui va crescendo» raconte Nathan, un jeune bénéficiaire rencontré à la maison du quartier de Chagoua.

Aussi, certaines associations telles que l’Association pour la récupération et l’encadrement des enfants en détresse (ARED), basée à Koumra ont bénéficié de la  prestation du RJAE. Une jeune fille de ARED en vacance à N’Djaména explique : « une grande joie est pour moi parce que, la sensibilisation sur l’enjeu de mariage des enfants et la traite des enfants a amené mes parents à se ressaisir sinon, je serai déjà donnée en mariage à un vieux papa ». Combatif et  très actif pour la cause des enfants, ce journaliste et enseignant en philosophie est réalisateur et présentateur  du magazine « espace jeunes » du Centre de Formation pour le Développement (CEFOD).

Défendre le droit des enfants est un véritable parcours du combattant, mais, Belngar Larmé se donne le meilleur de lui-même pour parvenir à ses objectifs.

Né le 09 décembre 1980 à N’Djaména. Il est aussi le président de l’Union des Journalistes Tchadiens (UJT). Calme, souriant et surtout connu  par ses confrères comme un homme acquis à la cause des enfants.

Après ses études primaires et secondaires, Belngar Laguerre s’est inscrit dans le département de la philosophie et celui de sciences techniques de l’information et de la Communication (STIC) à l’université de N’Djaména. Il est nanti d’une maîtrise en STIC option télé et Licence en Philosophie.

Belngar Larmé est marié et père de trois (03) enfants.

Par Jules Daniel, Tchadinfos

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>