mercredi 05 octobre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Un grand meeting au Stade de N’Djaména: le parti des Transformateurs cristallise le ras-le-bol des jeunes au Tchad

(N’Djaména, 9 janvier 2022) – Un grand meeting du parti « Les Transformateurs » a eu lieu ce samedi 8 janvier au grand stade Idriss Mahamat Ouya (IMO) dans la capitale tchadienne, rempli à craquer par des jeunes venus pour manifester leur ras-le-bol d’une dynastie monarchique en place depuis 1990. 

A pied et à moto, dès les premières heures de la matinée, des jeunes ont commencé à remplir le plus stade IMO de N’Djaména. Vers midi, les cinq tribunes du stade étaient presque pleines. Le droit de manifester et la tenue du meeting ont été obtenus grâce à l’obstination des organisateurs de la coalition « Wakit Tama » des partis politiques et des associations de la société civile.

À 15 heures, alors que les animateurs ont commencé à chauffer la foule, les tribunes débordaient déjà et la pelouse du stade était progressivement envahie. Un peu avant 16h, le leader des « Transformateurs », Dr Succès Masra fait son entrée au stade.

Créé en 2018 et transformé en parti politique en 2021, le mouvement « Les Transformateurs » cristallise la colère des jeunes chômeurs et plus particulièrement des diplômés sans emploi des quartiers periphériques sud de N’Djaména.

Commence ensuite une longue séance de prise de parole des chefs de partis, des syndicalistes, des militants des droits de l’homme qui appellent à un Tchad plus juste et plus égalitaire. Arrive le tour de Succès Masra qui salue la mobilisation et promet que plus rien ne sera comme avant : « Plus rien ne peut se faire sans nous. Je leur demande d’écouter la voix du peuple ! » Pour Succès Masra, le courage doit être le crédo de tout Tchadien : « Votre réponse ce soir est de leur dire que ce combat pour lequel vous avez engagé le prix de votre sang et de votre sueur, rien ne peut l’acheter car ce combat est le combat pour la dignité ».

Les « Transformateurs » et les leaders de la coalition « Wakit Tama » veulent plus de garanties notamment pour que tous les membres de la Transition s’engagent à ne pas être candidats aux prochaines élections.

Le professeur Avocksouma Djona, président du parti les démocrates, invite les jeunes à se battre : « Engagez-vous ! Dépassez vos intérêts ! Battez-vous pour être vous tout en étant avec tout le monde« .

Dans la foulée, Succès Masra a annoncé un meeting à la Place de la nation pour le samedi 29 janvier 2022. « Dès lundi matin, je vais introduire une demande », a-t-il laissé entendre. Il faut noter que la Place de la nation est située en face du Palais rose, l’endroit le plus sécurisé du Tchad.

Le chef de la junte militaire qui a pris le pouvoir au Tchad a fixé vendredi au 15 février le début du « dialogue national inclusif » censé réconcilier les Tchadiens et conduire à des élections présidentielle et législatives.

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.