«

»

Mar 23

URGENT: un Français enlevé au Tchad, annonce le ministère français des Affaires étrangères

1 048 vues

Un ressortissant français a été enlevé au Tchad, indique le ministère français des Affaires étrangères, jeudi 23 mars. « Nous sommes mobilisés en lien avec les autorités tchadiennes pour parvenir à la libération de notre compatriote », précise le Quai d’Orsay dans un bref communiqué. Aucune autre précision n’est livrée sur son identité ni sur celle de ses ravisseurs.

Selon des sources sécuritaires tchadiennes, cet expatrié (un ancien militaire) âgé d’une soixantaine d’années est employé d’une société française spécialisée dans l’extraction minière. Il aurait quitté Abéché, tôt jeudi, pour payer des employés qui travaillent sur un site aurifère à l’ouest de la ville de Goz Beida. Cette ville, chef-lieu de la région du Sila, est située à proximité de la frontière soudanaise.

Deux hommes à moto, vraisemblablement armés, l’auraient enlevé « dans le village de Dorothe », selon une porte-parole tchadienne. Des éléments de la Direction Générale des Services de Sécurité des Institutions de l’État ont été déployés pour les traquer.

Selon Tchadinfos, le français enlevé ce matin dans la région de Sila, précisément à Ndoroti un village à une cinquantaine de km de Goz Beida serait un employé de la société Tekton Minerals qui fait des recherches dans la région. La compagnie Tekton Minerals a des droits exclusifs sur une vaste propriété à fort potentiel minéral. C’est la seule société minière en activité dans la région. Elle possède cinq licences d’exploration et deux licences de reconnaissance au Tchad, et à ce jour, elle a déjà sécurisé des droits d’exploration sur une structure de minéralisation d’or de 1400 km2 dans la province Ouaddaï où les travaux indiquent de potentielles découvertes pouvant receler plusieurs millions d’onces d’or.

Selon une source concordante, c’est la femme du ressortissant français qui a alerté l’ambassade de France aussi tôt qu’a eu lieu l’enlèvement.

Le dernier enlèvement d’un Français au Tchad remonte au 9 novembre 2009. Laurent Meurice, un agronome français travaillant pour le CICR, avait été kidnappé dans l’est du Tchad, une prise d’otage revendiquée par un groupe soudanais du Darfour, les «Aigles de libération de l’Afrique». Il avait été libéré le 6 février 2010, après 89 jours de détention. Le Darfour, en proie à la guerre civile depuis 2003, est une province du Soudan frontalière du Tchad. Le Tchad est un des principaux alliés de la France dans la lutte contre le terrorisme, et héberge à N’Djamena le QG de la force antiterroriste Barkhane, qui mène avec 4 000 hommes des opérations dans cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso).

1 ping

  1. URGENT: un Français enlevé au Tchad, annonce le ministère français des Affaires étrangères: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>