«

»

Oct 15

Togo: le Président de l’Union Africaine, Idriss Déby prend part ce samedi au sommet extraordinaire de Lomé pour la sécurité maritime

713 vues

faure-gnassingbe-et-idriss-deby-a-lome_14-10-16A l’issue de cinq jours de discussions à Lomé, les chefs d’État de l’Union africaine s’apprêtent à signer, samedi lors d’un sommet extraordinaire, une charte sur la sécurité maritime. Parmi les présidents attendus dans la capitale togolaise pour parapher le document : Idriss Déby, Ibrahim Boubacar Keïta, Uhuru Kenyatta ou encore Yahya Jammeh.

Selon le ministre des Affaires étrangères togolais, Robert Dussey, ce sont au total 43 pays qui devraient être représentés, samedi 15 octobre, à Lomé, au Togo, à l’occasion de l’adoption de la Charte de l’Union africaine sur la sécurité maritime. Celle-ci doit être signée dans le courant de l’après-midi, après une séance à huis-clos entre les chefs des délégations présentes au Palais des congrès de la capitale togolaise.

Seront notamment présents, selon les informations délivrées vendredi 14 octobre au soir par le service du protocole et sauf imprévu de dernière minute, l’Ivoirien Alassane Ouattara, l’Équato-Guinéen Teodoro Obiang Nguema, le Gambien Yahya Jammeh, le Nigérien Mahamadou Issoufou, le Guinéen Alpha Condé, le Centrafricain Faustin-Archange Touadéra et le président des Seychelles, James Michel.

Le Nigérian Muhamadu Buhari sera quant à lui représenté par son vice-président, Yemi Osinbajo, tandis que son homologue camerounais, Paul Biya, a laissé sa place à un membre de son gouvernement. C’est pourtant à Yaoundé, au Cameroun, que s’était tenu le dernier rassemblement de chefs d’État sur la question de la sécurité maritime, en 2013. Le Sénégalais Macky Sall devrait quant à lui se présenter en personne, bien qu’il n’avait pas encore confirmé sa venue vendredi soir.

«Le pirate fait fi des frontières, nous devons trouver les moyens de faire de même»

À ces personnalités viennent s’ajouter les chefs d’État déjà présents à Lomé depuis la veille : le Tchadien Idriss Déby Itno, le Malien Ibrahim Boubacar Keïta et le Kényan Uhuru Kenyatta, sans oublier bien sûr l’hôte du sommet lui-même, le Togolais Faure Gnassingbé.

Ceux-ci ont d’ailleurs rencontré dès vendredi soir le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, invité à l’occasion de la clôture des travaux des tables rondes préparatoires au sommet extraordinaire de l’Union africaine de samedi. Le Français, qui a salué une Afrique « pionnière » en soulignant que l’Union européenne n’avait jamais organisé un tel sommet de chefs d’État sur la sécurité maritime, a accueilli les quatre présidents dans la soirée sur le navire français Dixmude, dans le port de Lomé.

Lire la suite sur Jeune Afrique

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>