«

»

Avr 23

Tchad: N’Djaména accueillera la 7ème édition de la Semaine Africaine de la Vaccination

478 vues

(N’Djaména, 23 avril 2017) – La capitale tchadienne accueillera la semaine prochaine les activités de la 7ème édition de la Semaine africaine de la vaccination (SAV). Les autorités tchadiennes, avec l’appui des partenaires notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), veulent faire de la vaccination un stratégique, capital pour venir à bout de nombreuses maladies.

« Les vaccins protègent tout le monde, faites-vous vacciner ». C’est sous ce thème que les manifestations de la SAV 2017 se déroulent au Tchad, sous la coordination du bureau régional de l’OMS pour l’Afrique. Un thème qui rappelle la nécessité d’atteindre une couverture vaccinale complète tout au long de la vie et sur son importance dans la réalisation des objectifs du développement durable. La semaine donne l’occasion aux populations africaines de recevoir les vaccins contre vingt-six maladies.

La mise en œuvre annuelle de la SAV, célébrée en synchronisation avec la semaine mondiale de vaccination dans toutes les régions de l’OMS, s’inscrit dans le cadre global des initiatives visant à faire prendre conscience de limportance de la vaccination, et à faire respecter l’accès universel de chacun à ce service de prévention essentiel. L’événement, lancé toutes les dernières semaines du mois d’avril, offre une opportunité pour les pays de renforcer les services de vaccination et de santé à travers le plaidoyer.

Compte tenu des succès engrangés depuis son institution en 2012 par la résolution de la 65ème Assemblée mondiale de la santé, la 7ème édition met l’accent sur le renforcement des programmes nationaux de vaccination dans la région africaine. Elle vise, particulièrement, la prise de conscience autour de l’accroissement de la couverture vaccinale et l’administration de nouveaux vaccins à tous les individus quel que soit leur âge, leur sexe et leur origine géographique.

« La vaccination permet de sauver des millions de vies et est largement reconnue comme l’une des interventions sanitaires les plus efficaces et moins coûteuses. Les avantages de la vaccination vont bien au-delà de l’amélioration des résultats de santé. Elle permet notamment de réduire les dépenses de santé et le temps passé à s’occuper des enfants malades », a déclaré Jean-Bosco Ndihokubwayo, représentant de l’OMS au Tchad. Pour lui, c’est une chance pour le Tchad d’accueillir la SAV, qui va mobiliser l’ensemble des leaders politiques, religieux et communautaires de tous les États membres de la région Afrique de l’OMS en faveur de la vaccination, le seul et meilleur moyen de prévention en matière de santé publique.

La SAV est couplée à la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite pour tous les enfants âgés de 0 à 5 ans. Ces enfants recevront, par la même occasion, de la vitamine A pour ceux qui ont un âge compris entre 6 mois et 5 ans et du mebendazole pour le déparasitage des enfants âgés de 9 mois à 5 ans.

« Ici au Tchad, nous couplons la SAV à la vaccination supplémentaire contre la poliomyélite. C’est une campagne de masse qui a tout son sens, parce que deux cas de polio ont été détectés dans l’Etat de Borno au Nigeria qui est un pays voisin. Nous voulons que chaque enfant du Tchad soit immunisé contre cette maladie handicapante », a précisé le représentant de l’OMS.

Si aucun cas de poliomyélite n’a été enregistré au Tchad depuis près de cinq ans, le gouvernement multiplie les actions pour arriver définitivement à bout de cette maladie dont les risques de réintroduction et de propagation persistent. En étroite collaboration avec l’OMS et l’Unicef, le ministère tchadien de la Santé publique organise régulièrement des campagnes de vaccination contre la poliomyélite.

En plus des toutes prochaines campagnes de routine contre la méningite, d’hépatite B, d’autres nouveaux vaccins sont introduits et permettront d’éradiquer certains virus responsables des maladies, plus particulièrement chez les enfants et leurs mères. « Nous avons du chemin à parcourir. Et le gouvernement du Tchad, dans le cadre de son Programme élargi de vaccination, peut déjà compter sur la disponibilité de l’OMS », a promis Dr Jean-Bosco Ndihokubwayo.

« Notre pays a enregistré des avancées notables en matière de vaccination, mais les indicateurs de la mortalité infantile et maternelle restent encore préoccupants. C’est pourquoi toutes les composantes de la société doivent s’investir pour que cette semaine de vaccination soit couronnée de succès », a indiqué la Première dame du Tchad, Hinda Déby Itno, marraine de l’événement.

Selon Mme Hinda Déby Itno qui a présidé l’Organisation des Premières dames d’Afrique pour la santé (OPDAS), la vaccination est le moyen le plus sûr et le moins cher pour éviter des maladies mortelles et handicapantes, et un objectif stratégique, capital pour le gouvernement de son pays.

Elle a exhorté tous ses compatriotes à se mobiliser pour faire vacciner systématiquement tous leurs enfants. « Lorsque nos enfants sont vaccinés, ils sont protégés à vie contre plusieurs maladies; ce qui leur assure la chance de grandir en bonne santé, d’aller à l’école et d’avoir des opportunités d’une vie meilleure », a-t-elle conclu.

Source: Agence de presse Xinhua

1 ping

  1. Tchad: N’Djaména accueillera la 7ème édition de la Semaine Africaine de la Vaccination: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>