«

»

Nov 28

Tchad: les Patriotes de la Diaspora condamnent la « barbarie » à N’Gueli et dénoncent les propos « irresponsables » du ministre de la Sécurité

1 081 vues
 Communiqué n°012/PDTF / Novembre /2016

                   » Quand l’injustice devient loi , la résistance est un devoir « 
    
  » Si tu es neutre en situations d’injustices , tu as choisi le parti de l’oppresseur« 
 
                   »     Ô MON PAYS , QUE DIEU TE PRENNE EN GARDE … »
 
La vie humaine est elle inviolable et sacrée au Tchad  ?
 
 Les patriotes de la diaspora  sont  indignés et attristés par ce massacre grave et haineux perpétrés ce samedi 26 novembre 2016 par des intouchables proches du régime. 
 
Nous rappelons le massacre des frères Hadjarais, qui s’en est suivi de celui des ouaddaiens à Nguilim et Nadjamena, la tuerie des orpailleurs à Miski dans le Tibesti et celui du Batha, puis les massacres des zones pétrolières de Komé, Bébidjia, Miandoum et voilà cette lâche tuerie de Ngueli qui a choqué plus d’un. 
Que nous reste t- elle de valeur, si on est capable d’aller mitraillé des personnes inoffensives à la place mortuaire ?
 
Nous condamnons avec force cette barbarie d’un autre âge et dénonçons les propos irresponsables du ministre de la sécurité publique Mr Ahmat Mahamat Bachir, qui disait :  » Nous avons consolé les Kreda et le gouvernement a pris l’affaire en main ».
 
Une fois encore c’est le Tchad qui perd ses fils, nous invitons nos compatriotes de ne pas céder face aux manœuvres du régime qui consiste à diviser et monter les communautés les unes contre les autres . Nous appelons à  l’unité de tous les fils du Tchad pour mettre hors d’état de nuire ce régime criminel et anti national.
 
Nous présentons nos condoléances les plus attristées aux familles des disparus.
 
C’est ensemble que nous pouvons vaincre l’adversité .
A cœur vaillant rien d’impossible .
Constants et fidèles à nos engagements la lutte continue .
 
Fait ã Paris, le 28/11/ 2016
Pour la coordination .
Abakar ASSILECK HALATA.
Tel: 0616068757

(1 commentaire)

  1. hassan kally djedya

    en fait s’il s’agit d’ecrire pr decrire ce fait ce regime au pauvre citoyen landa on peut ecrire des milliers des pages,alors lions la parole a l’acte comme certains peuples nous ont donné l’exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>