mercredi 30 septembre 2020Covid-19 : 1185 cas, 1006 guéris, 85 décès.
Shadow
               
                   

Tchad: le ministère de la Sécurité publique ordonne la fin de la censure d’Internet mise en place après la réélection contestée du Président Idriss Déby

tchadpages-censure-au-tchad(N’Djaména, 3 décembre 2016) – Les internautes tchadiens privés de l’accès aux réseaux sociaux depuis avril dernier ont vu leur calvaire prendre fin ce jour, vendredi 2 décembre 2016.

Il faut rappeler que les réseaux sociaux ont été bloqués sur toute l’étendue du territoire national à la veille des élections présidentielles du 10 Avril 2016 qui a vu la réélection contestée du Président Idriss Déby Itno.

La nouvelle a envahi la capitale, cela se murmure, se partage, les usagers n’en reviennent pas. Depuis 13h on peut directement accéder à Facebook, Twitter, Whatsapp, Instagram, viber, etc… sans avoir à activé son VPN (application qui permet de contourner la censure). L’usage du VPN était onéreux, car le fait de contourner vous coûte quasiment le double des données qu’il vous faut normalement pour accéder à vos applications favorites.

Les opérateurs de téléphonie mobile tels que  Airtel et Tigo ont reçu des instructions de la part du ministère de la Sécurité publique  nous fait savoir une source. « C’est tombé juste après la prière de vendredi, une instructions du ministère de la sécurité. Les techniciens ont aussitôt levé la censure » dit la source.

Cette nouvelle est accueillie avec joie par la plupart des jeunes interrogés par Tchadinfos, qui d’ailleurs pour la plupart, ont appris la nouvelle par Tchadinfos.

« Enfin, je vais pouvoir me reconnecter à mon compte Facebook, ça fait deux mois que j’y vais plus à cause du prix. Le VPN te bouffe ton crédit », a réagi Allarabeye. Pour Ahmat, « c’est une sage décision, le gouvernement est revenu à la raison. Aujourd’hui les réseaux sociaux sont des outils de travail indispensables, les censurés c’est absurde ».

TchadConvergence avec Tchadinfos

 

Merci de partager cet article...

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.