«

»

Oct 19

Tchad: le gouvernement déterminé à poursuivre et amplifier sa politique d’austérité malgré la grève générale qui paralyse le pays

1 565 vues

abdoulaye-sabre-fadoul(N’Djaména, 19 octobre 2016, Xinhua) – Le cumul des économies réalisées se chiffre à 400 milliards de FCFA, dont une baisse de 25 à 28% des dépenses du personnel sur un exercice budgétaire complet, a déclaré lundi à la presse le ministre secrétaire général du gouvernement tchadien chargé des réformes et des relations avec les institutions de la République, Abdoulaye Sabre Fadoul.

« Bien qu’il soit trop tôt pour évaluer l’impact de toutes les mesures décidées, et étant entendu que certains effets ne sont pas quantifiables, le projet de loi de finances rectificative adopté par le gouvernement et transmis à l’Assemblée nationale se traduit par une réduction substantielle des dépenses publiques sur l’ensemble des titres budgétaires », a précisé Sabre Fadoul.

Malgré cet important effort, le déficit prévu demeure toujours élevé, car il s’établit à 274 milliards. « Plus que jamais, les réformes doivent être poursuivies, voire amplifiées, pour que nos finances publiques soient viables et soient mises à l’abri des chocs conjoncturels », a insisté le responsable gouvernemental tchadien.

Face à la crise financière et économique qui frappe le Tchad, le gouvernement a pris, fin août, seize mesures d’austérité d’urgence, notamment la réduction des indemnités et primes et agents, et la réduction de 31% du budget général de l’Etat. Des mesures fortement contestées par l’opinion publique, notamment les syndicats qui observent depuis des grèves.

Dans le souci de juguler cette situation de crise, le secrétaire général du gouvernement en appelle donc au sens de responsabilité des uns et des autres dans cette phase déterminante pour le sauvetage des finances de l’Etat et la poursuite du développement du pays. « Autant le gouvernement demeure ouvert au dialogue et à la concertation, autant il ne saurait se laisser accaparer par toute manœuvre tendant à le détourner de l’accomplissement de sa mission au service du Tchad et des Tchadiens », a-t-il martelé.

M. Sabre a réaffirmé que ces mesures seront appliquées aussi longtemps que la crise persistera, et prévenu que d’autres seront prises.

 

(2 commentaires)

  1. Oufalba chrinous

    Une mésure prise à la hate,sans concerter les syndicats,vous restez ouvert au dialogue avec qui?
    Si vous savez l’importance de dialogue,pourquoi n’avez-vous pas fait avant?
    C’est pas ainsi qu’on gouverne un Etatt mes chers ministres,vous nous montrez la vrai face de la dictature,que faire???

  2. Brahim nadoumbeye

    On ne prend pas des mesures sans accompagnement Mr le ministre. Normalement,vs devriez associer les syndicats,association civiles,les institutions bancaires,les partenaires et des vrais techniciens avant de decider pr vs orienter.mr le ministr,prkw n prenez pa d mesure pr la chereté d vie? Et prkw n restituer pas l argent volé? Prkw n punissez pa les voleurs d la republik?prkw vos famill st elles intallée en europe,en asie? Et vos enfts etudient normalemen a l’etranger pendt k ns enfts st a la mezo.arretez cett fw ci,Trop c est trop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>