Accueil > À la Une > Tchad: 28e édition de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne à Faya-Largeau sur fond de boycott du « pagne du 8 mars »
2 045 vues

Tchad: 28e édition de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne à Faya-Largeau sur fond de boycott du « pagne du 8 mars »

Les activités marquant les préparatifs de la 28ème édition de la Semaine Nationale de la Femme Tchadienne (SENAFET) ont été lancées le 24 janvier 2018, à la Maison de la femme en présence de la ministre de la Femme. La ville de Faya-Largeau abrite, cette année, la SENAFET 2018 qui a pour thème : « Paix, sécurité, condition de l’autonomisation des femmes ».

Depuis quelques jours, un groupe de femmes a initié une campagne de boycott du « pagne 8 mars » sur les réseaux sociaux. L’objectif pour ces femmes est d’éviter de faire des « dépenses futiles » pendant ces moments de crise généralisée que traverse le pays.

« Nous avons pris cette initiative pour manifester notre mécontentement en tant que femme ou fille de ce pays, face à tout ce qui se passe. Nos enfants, nos frères et nos maris sont à la maison. Le gouvernement nous a ôté tout droit de manifestation ou de réclamer nos droits. Alors nous trouvons qu’il est admissible de dépenser le peu qui nous reste pour acheter ce pagne et pire encore aller défiler devant eux. Nous n’avons aucune joie au cœur pour faire ça », confie Roh Dionlar à Tchadinfos, une des initiatrice du boycott.

Selon elle, avec ses consœurs, non seulement elles invitent les autres femmes à ne pas acheter ces pagnes mais également à ne pas le porter en ce jour. Car, « certaines prétendront qu’elles ont reçu en cadeau de leurs employeurs et autres », indique-t-elle.

Pour ce qui est des actions à mener, « nous avons commencé par des publications sur Facebook que nous demandons aux amies de partager au maximum afin que l’information circule. Nous avons eu beaucoup de soutien », nous informe Roh Dionlar. Un autre plan est aussi de divulguer un message audio enregistré par l’artiste Audrey Linda Shey pour amener les autres femmes qui ne  sont pas sur les réseaux sociaux à comprendre le fondement de cette action.

Le groupe de femmes composé entre autres de Nétoua Ernestine, Mamadibeye Nako, Epiphanie Dionrang, Audrey Linda Shey et Roh Dionlar compte passer dans les radios et télévisions pour sensibiliser toute la population.

TchadConvergence avec Tchadinfos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.