dimanche, septembre 27Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow

Étiquette : Erevan

Tchad: l’autosatisfaction de Déby après son tête à tête avec Macron

Tchad: l’autosatisfaction de Déby après son tête à tête avec Macron

Politique et Société
Sur les réseaux sociaux, les internautes Tchadiens ne comprennent pas le pouce levé du Président Idriss Déby sur une photo prise lors de son séjour à Erevan dans le cadre du 17ème sommet de la Francophonie. Ce geste du despote tchadien, qui signifie généralement que tout va bien (sauf au Moyen-Orient et en Amérique du Sud où il signifie aux gens qu’ils peuvent aller gentiment se faire foutre), frise l'indécence dans un pays où tout va mal. Après avoir dansé en imitant le Président français Emmanuel Macron lors d'un diner dans la capitale arménienne, le dictateur du Palais rose montre aux projecteurs du monde que tout va bien dans notre pays alors que des dizaines de milliers d'enfants souffrent de malnutrition aiguë sévère dans la capitale tchadienne où « nar mafi, almé mafi, gaz mafi, l...
Pendant que le Président Idriss Déby danse à Erevan, « nar mafi, almé mafi, gaz mafi, laptane mafi, école mafi » au Tchad

Pendant que le Président Idriss Déby danse à Erevan, « nar mafi, almé mafi, gaz mafi, laptane mafi, école mafi » au Tchad

Image du jour
En visite en Arménie dans le cadre du 17ème sommet de la Francophonie, le Président Idriss Déby se met à la danse traditionnelle arménienne imitant le Président français Emmanuel Macron lors d'un dîner tenu le 11 octobre à Erevan. Ce sont les contraintes du métier de dictateur dans le pré-carré français en Afrique centrale, il faut tout faire pour plaire à ses maîtres occidentaux afin de garder son fauteuil. Le moindre fait et geste du maître est perçu comme un ordre. C'est un conditionnement Pavlovien forgé durant les 28 ans de dictature implacable au Tchad. Dans la capitale arménienne, au beau milieu des dirigeants des pays membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie, le despote du Palais rose était aux anges dans la couche stratosphérique, le sourire jusqu'aux oreilles...