«

»

Juin 30

Sa capitale N’Djaména « se Tourabise » et « s’intégrise », le Tchad est-il toujours une République laïque ?

1 637 vues

(N’Djaména, 30 juin 2017) – Le port « d’habits indécents » est strictement interdit dans les établissements d’enseignements et autres lieux publics de la ville de N’Djamena, pour préserver la morale, selon un communiqué de la mairie de N’Djaména.

Le maire, premier adjoint de la commune de N’Djamena, Attidjani Abdramane Nourene a annoncé hier des mesures pour réglementer la vente et la consommation de certains produits, et pour interdire le port « d’habits indécents ».

« Conformément au lois de la République, nous avons pris des arrêtés pour réglementer la vente et la consommation de certains produits. Il est conformément interdit de vente et de consommer, de l’alcool, du tabac, de la chicha et du tramol (drogues), dans les établissements d’enseignement et de formation publique. Ceci est valable aussi dans l’ensemble des espaces publiques. Toute personne surprise en flagrant délit de consommation ou de vente sera appréhendé et sévèrement puni, selon les dispositions de la loi », a déclaré Attidjani Abdramane Nourene.

Selon le site Letchadanthropus-Tribune, Attidjani Abdramane Nourene est de nationalité soudanaise de père et de mère et un militant de Hassan Al-Tourabi, un islamiste et ancien chef des frères soudanais, mort il y a un an. C’est ce monsieur qui devient le deuxième magistrat de la capitale tchadienne. Identifié et reconnu comme faisant partie des frères musulmans. Certainement, il ne sait pas que le Tchad est une République laïque.

En outre, pour préserver la morale, le port « d’habits indécents » est strictement interdit dans les établissements d’enseignements et autres lieux publics de la ville de N’Djamena, conclut Attidjani Abdramane Nourene.

« Nous constatons que ces habits qui laissent apparaitre tout le corps indisposent certaines personnes. Plus particulièrement, la gente féminine fréquente les lieux publics, les institutions, les lieux de cultes avec ces habits. Tout en respectant la liberté de chaque citoyen, j’invite tout le monde à respecter ces mesures. A cet effet, toute personne surprise en flagrant délit de port d’habits indécents sera appréhendé et sévèrement amendé », a-t-il ajouté.

TchadConvergence avec Alwihda Infos

(2 commentaires)

1 ping

  1. Allaramadji

    Avant de prendre une décision, merci de consulter les sages du pays. Ils ne sont pas tous morts.

  2. mbakerembi gandala lambert

    tel que les arbustes poussent dans la forêt,les communiques des presses,des arrêtés poussent aussi au tchad.a.en arriére comme le vehicule sans retrovisseur,merde unpeu de piété,bien que la drogue,l’alcool,sont mauvais pour la santé humaine,cela merite une sensibilisation,pour que les citoyens prennent conscience,merci.pour les comportements,n’en parlons pas,vous,nous parlez souvent que prochainement le tchad,sera dans le monde numerique,et souvent,j’ecoute votre propos,soit disant l’emergence du pays,vitirine,civilisation,et c’est avec que le monde evolue et voulez-vous,que les tchadiens restent à l’égard des autres nations,le maire 2 adjoint,si nous parlons de revolution numerique,économique,politique,socaux-culturelle,il ya aussi celui de l’habillement,bonne journée à tous les redacteurs de tchad convergence,un de plus pour votre travail.

  1. Sa capitale N’Djaména « se Tourabise » et « s’intégrise », le Tchad est-il toujours une République laïque ?: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>