Accueil > À la Une > Rentrée universitaire au Tchad: pas de bourses pour les étudiants, pas d’exonération des droits d’inscription
2 364 vues

Rentrée universitaire au Tchad: pas de bourses pour les étudiants, pas d’exonération des droits d’inscription

La rentrée académique est prévue pour ce lundi 16 octobre 2017 dans les institutions d’enseignant supérieur du Tchad. La bourse étant supprimée, la nouveauté est que tous les étudiants, doivent, désormais, payer leur frais d’inscription contrairement aux années précédentes où seuls, les étudiants, nouvellement recrutés pour la première année payent les frais d’inscription.

Dans tous les cas, dans sa déclaration faite ce dimanche 15 octobre 2017 à son bureau, le ministre de l’Enseignement Supérieure, de la Recherche et de l’Innovation, Professeur Mackaye Hassane Taïsso, lance un appel à l’endroit des enseignants et étudiants pour reprendre le chemin des amphithéâtres et des laboratoires pour qu’ils renouent avec leurs habitudes, car selon lui, une année est passée et une autre doit commencer.

Le ministre Mackaye Hassane Taïsso rappelle que, l’année académique 2017-2018 a déjà accusé du retard pour son démarrage à cause des arriérés de bourse des étudiants aux diverses doléances des enseignants chercheurs. Il invite par ailleurs, le couple enseignant-étudiant ainsi que tous les partenaires à redoubler d’effort pour cette cause juste et noble, car pour lui, il n’est sert à rien et cela ne profite à personne d’opérer dans les troubles et les perturbations.

«A l’instar des autres pays de la zone CEMAC (Communauté Monétaire de l’Afrique Centrale), les inscriptions seront payantes pour l’ensemble des étudiants, mais pas seulement pour le non boursier comme cela se faisait jusqu’à l’année dernière. Par conséquent, les taux d’inscriptions seront harmonisés dans le respect des directives de la CEMAC », informe, le Professeur, Mackaye Hassane Taïsso invitant aussi le bureau national de l’Union des Étudiants Tchadiens (UNET) de participer à la sensibilisation de tous les étudiants pour cette noble cause, dans l’intérêt de tous.

Le président de l’UNET, Guellem Richard, à son tour, appelle ses camarades à la reprise de cours dès ce lundi 16 octobre 2017. Il demande au gouvernement de prendre ses responsabilités pour améliorer les structures d’accueil, le transport, la restauration et en payant les 5 mois d’arriérés des bourses conformément à la promesse faite par le premier ministre. En ce qui concerne les inscriptions des étudiants, le bureau national l’Union des Étudiants Tchadiens demande par ailleurs au gouvernement de revoir sa décision afin d’éviter toute perturbation dans les milieux estudiantins. Dans plusieurs institutions, les inscriptions commencent à agiter le milieu estudiantin dans les provinces.

Par Mai

2 thoughts on “Rentrée universitaire au Tchad: pas de bourses pour les étudiants, pas d’exonération des droits d’inscription

  1. Ping : Rentrée universitaire au Tchad: pas de bourses pour les étudiants, pas d’exonération des droits d’inscription: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD
  2. Il n y a que les enfants des pauvres tchadiens qui étudient au Tchad. Les enfants des voleurs sont ailleurs. Les bourses sont distribuées dès les mois de mai et juin, avant le baccalauréat. C’est devenu une affaire des gouvernants et des ambassadeurs malhonnêtes…Des imbéciles marchandent les bourses par l’intermédiaire de leurs enfants. Les bourses sont données par les ordres suivants :
    – Famille ITNO et assimilés
    – Famille ACYL et assimilés
    – Les Généraux diplômés des académies militaires d’AMDJARASS et BAMINA
    – Les faussaires du MPS
    – Les Ministres inamovibles………………..
    – Les neveux et courtisans des ambassadeurs….

    ADJAB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.