mercredi 07 décembre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Remue-ménage au Palais rose de N’Djaména: Dr Abdoulaye Sabre Fadoul quitte le navire

(N’Djaména, 6 avril 2022) – Le président du Conseil militaire de transition (PCMT), le général Mahamat Idriss Déby a nommé, ce mardi 5 avril, son demi-frère Abdoulaye Sabre Fadoul, directeur du cabinet civil à la Présidence. Ce dernier remplace à ce poste Dr. Abdoulaye Sabre Fadoul, appelé à d’autres fonctions.

C’est donc le directeur de cabinet adjoint de la présidence, Abdelkerim Idriss Déby qui est passé directeur de cabinet titulaire en remplacement de Abdoulaye Sabre Fadoul qui quitte la présidence après un peu plus d’un mois.

Au lendemain de sa démission de son poste de directeur de cabinet de la présidence de la République, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul a donné les raisons qui l’ont poussé à jeter l’éponge.

« Transparence oblige ! Ma démission de ma fonction de Directeur de Cabinet, acceptée par le PCMT, n’a pas de cause ou de signification politiques », explique le désormais ex-directeur de cabinet.

Les raisons, précise Abdoulaye Sabre Fadoul sont « sont plus d’ordre institutionnel et interpersonnel » pour celui qui « ne veut pas être important mais qui cherche à être utile pour son Chef et pour son pays ». « Or, par la faute d’une certaine irrationnalité administrative entretenue dont le PCMT est lui-même victime, j’avais le sentiment d’être inutile et impuissant au poste que j’occupais ». Le reste des raisons de cette démission resteront selon lui « dans les secrets de Dieu ».

Il réitère sa confiance au président du Conseil militaire de transition (CMT) en qui, il voit un homme capable de mener à bon port cette transition. « C’est véritablement l’homme de la situation à la condition qu’il soit uniquement dirigé par ce cœur sain dont Dieu l’a doté. Les Tchadiens peuvent faire confiance à cet homme qui transpire l’humilité, la sagesse, la pondération et bien d’autres qualités insoupçonnées », a-t-il écrit sur Facebook. Dr Abdoulaye Sabre Fadoul assure qu’il défendrait de là où il sera, ses convictions comme il l’a toujours fait, « avec honnêteté et courage dans le seul intérêt du pays ».

Selon des rumeurs persistantes sur les réseaux sociaux, Abdoulaye Sabre Fadoul serait en désaccord avec le secrétaire particulier du président de la transition le général Idriss Youssouf Boy, dans la gestion des affaires du Cabinet civil.

D’autres sources estiment que c’est le commentaire de Abdoulaye Sabre après le limogeage ce lundi 4 avril, du secrétaire d’État à la santé publique, Dr. Djiddi Ali Sougoudi, qui lui a coûté son poste. Après l’annonce du remplacement du secrétaire d’état à la santé publique et à la solidarité nationale, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul lui a témoigné publiquement son soutien. « Dr Djiddi, ayant appris ton départ du gouvernement, je voudrais t’exprimer toute mon amitié et toute ma reconnaissance pour le dévouement dont tu as fait preuve au service de notre système de santé», a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Merci de partager cet article...

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.