Accueil > À la Une > Réformes constitutionnelles au Tchad: la CPDC refuse de « participer à cette forfaiture » et appelle toujours à un dialogue inclusif
3 001 vues

Réformes constitutionnelles au Tchad: la CPDC refuse de « participer à cette forfaiture » et appelle toujours à un dialogue inclusif

Les partis de la Coordination des Partis Politiques pour la Défense de la Constitution (CPDC) ont tenu ce samedi 3 juin une plénière au cours de laquelle la situation nationale a été une fois de plus examinée.

Concernant le Questionnaire envoyé par le Haut Comité des Reformes constitutionnelles, les membres de la CPDC estiment que les questions que se posent les populations tchadiennes sont essentiellement:

  • Comment sortir de la crise économique, financière et sociale dans laquelle la gestion crapuleuse des ressources nationales, pétrolières en particulier, par le pouvoir MPS a plongé durablement le pays ?
  • Comment ramener la paix et réaliser une véritable réconciliation durable entre les fils de notre pays dont bon nombre sont en errance dans les pays voisins ?
  • Comment réaliser une réelle démocratie qui permette aux institutions de l’État, aux partis politiques, aux syndicats et aux organisations de la société civile de jouer leurs rôles définis par la constitution ?
  • Comment organiser des élections réellement transparentes et crédibles afin que l’ensemble du peuple se reconnaissent à travers ses résultats et les institutions qui en découlent ?

Cliquez pour lire la suite du communiqué Com CPDC N°3 Juin 2017

One thought on “Réformes constitutionnelles au Tchad: la CPDC refuse de « participer à cette forfaiture » et appelle toujours à un dialogue inclusif

  1. Ping : Réformes constitutionnelles au Tchad: la CPDC refuse de « participer à cette forfaiture » et appelle toujours à un dialogue inclusif: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.