«

»

Nov 29

Présidence de la Commission de l’UA: le tour de chauffe de Moussa Faki Mahamat et Abdoulaye Bathily au sommet de l’OIF à Antananarivo

994 vues

moussa-faki-mahamat-et-abdoulaye-bathilyDeux candidats à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA), Abdoulaye Bathily et Moussa Faki Mahamat, ont fait campagne en coulisses au sommet de la Francophonie à Antananarivo.

Pour le Sénégalais Abdoulaye Bathily, le sommet de la Francophonie, à Antananarivo, les 26 et 27 novembre, fut une étape de plus dans le long marathon de sa campagne au poste de président de la Commission de l’Union africaine (UA).

Le diplomate sénégalais, qui était déjà présent à la Cop 22, à Marrakech, mi-novembre, s’est ensuite rendu à Addis-Abeba, avant de faire ce crochet de deux jours à Madagascar. Il doit ensuite se rendre au Mozambique, puis en Afrique du Sud, avec le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye.

Front francophone divisé
Dans la course à la présidence de la commission de l’UA, qui doit être tranchée lors du sommet d’Addis-Abeba en janvier prochain, toutes les occasions sont bonnes pour se faire connaître des présidents-électeurs. Et le sommet de l’OIF en était évidemment une. Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, était d’ailleurs également présent.

Avec ces deux candidatures issues de membres de l’OIF (et même trois, si l’on y ajoute l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, qui n’était pas présent au sommet d’Antananarivo), le front francophone arrivera donc divisé au sommet d’Addis-Abeba en janvier prochain. C’est un handicap, surtout si la ligne de fracture francophone / anglophone, qui a joué à plein dans l’élection de Nkosazana Dlamini-Zuma, en 2012, est réactivée. Mais aucune tentative de conciliation n’a eu lieu entre ces deux hommes qui se connaissent bien (Bathily a été représentant spécial de l’ONU en Afrique centrale). Chacun croit, en effet, fermement en ses chances et leurs chefs d’État respectifs les soutiennent à plein.

Présent à Antananarivo, le président sénégalais, Macky Sall, a ainsi évoqué la candidature de son protégé lors de ses entretiens bilatéraux. Le président tchadien, Idriss Déby Itno, en a fait de même. Mais il a pour lui un avantage supplémentaire : il est sera président en exercice de l’UA jusqu’à la fin du sommet d’Addis-Abeba.

TchadConvergence avec Jeune Afrique

 

1 ping

  1. Présidence de la Commission de l’UA: le tour de chauffe de Moussa Faki Mahamat et Abdoulaye Bathily au sommet de l’OIF à Antananarivo: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>