Accueil > À la Une > Ogouzeimi contre Bachir à Kouri: « à la guerre comme à la guerre »
4 029 vues

Ogouzeimi contre Bachir à Kouri: « à la guerre comme à la guerre »

Interpellé par les journalistes des médias locaux et internationaux sur un éventuel échange de prisonniers proposé par le Conseil de Commandement Militaire pour le Salut de la République (CCMSR), le ministre de la Sécurité publique, de l’Administration du territoire et de la Gouvernance locale du Tchad, M.Ahmat Mahamat Bachir a opposé un non catégorique à toute possibilité de négociation afin d’éviter la guerre avec le mouvement rebelle.

Avec un langage qui frise la vulgarité, le ministre de la Sécurité publique a répondu: « avec des mercenaires sauvages , des bandits, des voyous, ils sont déjà amnistiés par le Président de la République, avec des voyous, aucune négociation, à la guerre, comme à la guerre ».

Le gouvernement Tchadien n’a fait aucun bilan après les combats du 11 août à Kouri Bougoudi dans l’extrême-nord du Tchad à la frontière avec la Libye. Selon un communiqué en guise de « bilan définitif » fait par le secrétaire général du CCMSR, M.Kingabé Ogouzeimi de Tapol sur sa page Facebook, « lors de l’attaque du 11 août 2018 de la Garnison militaire de Kouri Bougoudi, au Tibesti, il y a eu 45 prisonniers de guerre, tous des militaires. Parmi eux se trouvent trois officiers supérieurs de l’armée tchadienne. 73 tués, tous des militaires. Aucune victime civile n’est à déplorer lors de cette opération ». Un colonel de l’armée, un officier de renseignement et un commissaire de police ont été tués dans l’assaut, selon une source militaire reccueillie par l’AFP.

Après les déclarations va-t-en-guerre du ministre Ahmat Bachir, la réponse du CCMSR ne se fait pas attendre. Selon un communiqué publié ce mercredi 22 août 2018, « les combattants du CCMSR ont attaqué l’ennemi encore une fois de plus, de la façon la plus brutale, dans la même zone des deux mines d’or de Kouri Bougoudi. Malheureusement l’ennemi a préféré prendre la fuite dans la plus totale débandade, laissant derrière lui des carcasses de mouton et autres amas de victuailles ». Cette information vient d’être confirmée par des sources militaires recueillies par RFI. Mais, selon des sources locales, il n’y a pas eu de véritables combats, les forces gouvernementales se sont retirées de la zone et actuellement, il n’y a ni rebelles ni militaires de l’armée à Kouri Bougoudi où certains orpailleurs tchadiens ont repris leurs activités.

« Il n’y a pas eu attaque hier (mardi) dans la localité de Kouri Bougoudi. (…) ce sont des allégations mensongères des mercenaires », vient de réagir auprès de l’AFP le ministre de la Sécurité Ahmat Bachir.

Kouri Bougoudi est située dans la région désertique du Tibesti qui attire des orpailleurs de différentes régions du Tchad en raison de ses ressources aurifères.

Né en 2016 et basé en Libye, le CCMSR se définit comme une opposition politico-militaire au pouvoir du président tchadien Idriss Déby et revendique plusieurs milliers de combattants.

TchadConvergence

Dernière mise à jour: 19h48, heure de N’Djaména

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.