Accueil > À la Une > Lutte contre le tribalisme et le sexisme au Tchad: Idriss Déby limoge deux ministres et réhabilite son parent TPG suite à une affaire de sexisme
4 631 vues

Lutte contre le tribalisme et le sexisme au Tchad: Idriss Déby limoge deux ministres et réhabilite son parent TPG suite à une affaire de sexisme

Image: Tchadinfos

(N’Djaména, 22 novembre) – Au Tchad, le ministre des Finances et du Budget, M.Christian Georges Diguimbaye, et la secrétaire d’État, Madame Banata Tchalet Sow, ont été limogés ce mardi soir par le Président Idriss Déby.

L’intérim sera assuré, selon les termes de l’acte présidentiel, par le ministre secrétaire général du gouvernement, M. Abdoulaye Sabre Fadoul.

Le motif de limogeage n’a pas été évoqué dans le décret mais selon des sources concordantes, les deux ministres auraient déposé, eux-mêmes, une lettre conjointe de démission suite à une affaire d’insubordination larvée (sexisme) de la part du Trésorier payeur général (TPG), M.Souleyman Adam Haroun.

Le TPG qui serait un neveu du dictateur tchadien, a souvent refusé d’exécuter les ordres de la secrétaire d’État qu’il considèrerait comme une «simple femme».

Après avoir été suspendu, le même TPG aurait présenté des fiches compromettantes sur ses deux chefs hiérarchiques ce qui aurait  poussé, confie une source de l’agence APA, le Président Déby à instruire le ministre des Finances de le rétablir dans ses fonctions, une demande à laquelle  M. Diguimbaye n’aurait pas accédé.

Selon le site letchadanthropus-tribune qui avait révélé l’affaire il y a quelques jours, dans la journée de ce mardi 21 novembre 2017, pour la énième fois, le Premier ministre a reçu son ministre des Finances pour le convaincre d’accepter les instructions de l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis plus de 27 ans. La réponse du ministre des Finances fut la même, « si le TPG revient, ce sera sans moi » , suivi dans cette décision par Madame Banata Tchalé. En fin d’après midi, Pahimi Padacké informa Idriss Déby de la décision de Christian Diguimbaye. Et au journal de 20 heures sur la Télé Tchad, tous les Tchadiens ont appris la décision d’Idriss Déby de limoger les deux cadres. Dans notre pays, on a même pas le droit de démissionner, quand on est pas d’accord, on doit patiemment attendre de se faire virer par le maître du Tchad.

En tous cas, ce qui vient de se passer au ministère des Finances confirme clairement qu’il y a des Tchadiens au-dessus des autres. Sous le régime d’Idriss Déby, tous les Tchadiens ne sont pas égaux avec les mêmes droits.

Dans un passé récent, un cas de tribalisme s’était aussi posé au professeur Avockssouma Djona, à l’époque, ministre de la Santé qui avait eu un problème de supériorité du clan avec son DAF de l’époque. Il avait remis sa démission et fut limogé de la mêm sorte et son DAF qui lui a manqué de respect parce qu’il est du clan au pouvoir, fut maintenu à son poste. En effet, ce DAF était le beau fils du despote tchadien.

Ainsi va le Tchad du Général-Président-Sultan Idriss Déby Itno.

TchadConvergence

One thought on “Lutte contre le tribalisme et le sexisme au Tchad: Idriss Déby limoge deux ministres et réhabilite son parent TPG suite à une affaire de sexisme

  1. l’independance du Tchad n’a pas été conquise , elle nous a été gratifiée . C’est la raison pour laquelle nous tchadiens n’avons pas le droit de reclamer le depart de notre père, oncle, frère, neveux …idriss deby . Je voudrais que nous décidions comme l’instar de zimbabwiens de trouver une solution à son depart . Et cela pour pour mettre fin à de tels acte ( limogeage…). Pour finir , que les parents de deby qu’un jour où ils vont nous rendre le pareil. Mercie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.