«

»

Mar 19

Le Tchad, un pays à l’abandon: le site classé au patrimoine mondial de l’humanité d’Archi dans l’Ennedi gravement vandalisé !

935 vues

Photo: rupestre.on-rev.com

Le célèbre site d’archi dans l’Ennedi au Nord-Est du Tchad a été vandalisé.

Le massif de l’Ennedi, très riche en gravures et peintures rupestres, a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial le 17 juillet 2017.
L’un de ses hauts lieux est la guelta d’Archi, célèbre pour abriter l’une des dernières faunes relictuelles de crocodiles au Sahara, et où viennent régulièrement s’abreuver des centaines de chameaux.

Dans cette zone se trouvent également des peintures rupestres, publiées pour la première fois en 1935 par Emmanuel Passemard et Henri de Saint-Floris, dans un article téléchargeable ici. Ces auteurs ont alors fait connaître au monde savant des cavaliers et chameliers « au galop volant », d’une rare élégance, et devenus célèbres depuis lors.

Or, cette région a été vandalisée. Le scientifique Alessandro Menardi Noguera, membre de l’AARS qui en revient, nous signale que des graffiti à la peinture acrylique blanche, rouge, rose et bleue, recouvrent maintenant nombre des peintures des sites d’archi I, Archi II, et de la guelta elle-même.

Les autorités tchadiennes viennent juste de se réveiller après la publication d’un article sur le site rupestre.on-rev.com et promettent de déposer plainte contre X dès ce lundi. « S’en prendre à ceci, c’est s’attaquer non seulement à la mémoire de nos ancêtres, mais aussi à l’histoire de notre pays. En ma qualité de ministre chargé du développement touristique, de la culture et de l’artisanat, je condamne ces actes barbares. Et, dès lundi, mon département déposera une plainte contre X, afin que les auteurs de ces actes ignobles soient recherchés et traduits devant la justice pour répondre de leurs actes », a déclaré, à RFI, Mahamat Saleh Haroun.

Le Guelta d’Archi est célèbre pour abriter l’une des dernières faunes de crocodiles au Sahara, et où viennent régulièrement s’abreuver des centaines de chameaux.

La zone regorge aussi des peintures rupestres qui ont déjà l’objet d’articles scientifiques publiés pour la première fois en 1935 par Emmanuel Passemard et Henri de Saint-Floris. Les auteurs ont alors fait connaître au monde savant des cavaliers et chameliers « au galop volant », d’une rare élégance, et devenus célèbres depuis lors. Les scientifiques informent que, leur collègue Alessandro Menardi Noguera qui vient de séjourner dans la région a relevé que, des graffiti à la peinture acrylique blanche, rouge, rose et bleue, recouvrent maintenant nombre des peintures des sites d’Archi I, Archi II, et de la Guelta elle-même.

TchadConvergence avec rupestre.on-rev.com

 

1 ping

  1. Le Tchad, un pays à l’abandon: le site classé au patrimoine mondial de l’humanité d’Archi dans l’Ennedi gravement vandalisé !: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>