lundi, septembre 28Covid-19 (Tchad): 1171 cas, 1003 guéris, 82 décès.
Shadow
               
                   

Le Tchad classé parmi les « États voyous »: la Cour suprême américaine donne raison au Président Trump

La Cour suprême des États-Unis, la plus haute juridiction du pays, a donné, lundi 4 décembre, son feu vert à l’application intégrale de la dernière version du décret anti-immigration de Donald Trump.

Ce texte vise à interdire de manière permanente l’entrée sur le territoire américain aux ressortissants de sept pays jugés, soit hostiles aux États-Unis ou bien considérés comme liés ou menacés par le terrorisme (Corée du Nord, Iran, Libye, Somalie, Syrie, Tchad et Yémen). S’ajoutent à la liste des responsables vénézuéliens.

Cette victoire n’est cependant pas encore définitive. La Cour suprême impose l’application du texte pendant l’examen au fond par des cours d’appel fédérales à la suite de blocages par des juges fédéraux. Une décision prise en attendant l’examen des recours devant les cours d’appel de Hawaï (le 6 décembre) et du Maryland (le 8 décembre).

La troisième version de ce décret très controversé avait été suspendue le 17 octobre, la veille de son entrée en vigueur, par un juge de Hawaï. Celui-ci avait estimé que le texte peinait à démontrer en quoi l’entrée autorisée à plus de 150 millions de ressortissants étrangers des pays visés «nuirait aux intérêts des États-Unis». Un juge du Maryland avait également bloqué la mesure.

TchadConvergence

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.