mercredi 21 octobre 2020Covid-19 :1390 cas, 1194 guéris, 93 décès.
Shadow
               
                   

Le Président Idriss Déby appelle l’Espagne et ses entreprises à une plus grande implication au Tchad

La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Arancha González Laya, a achevé le 9 octobre sa tournée au Sahel, après s’être rendue au Niger et au Tchad.

La ministre González Laya est présidente, cette année, de l’Assemblée générale de l’alliance pour le Sahel, une plateforme de coopération internationale créée à Paris le 13 juillet 2017 qui rassemble toutes les initiatives européennes de coopération pour aider à stabiliser et à développer les cinq pays membre du G5 Sahel : la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad. Elle finance actuellement plus de 800 projets d’une valeur de 11,6 milliards d’euros apportés par la France, l’Allemagne, l’Union européenne, la Banque africaine de développement, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale, le Royaume-Uni, l’Italie , l’Espagne, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Danemark et la Banque européenne d’investissement. La contribution espagnole est de 85 millions d’euros.

Madame González Laya, pendant les trois jours qu’a duré sa visite, a eu l’occasion de constater sur le terrain, les raisons pour lesquelles le Sahel constitue l’une des régions prioritaires pour l’Espagne, qui y déploie d’importantes ressources et efforts pour accompagner les pays dans leurs processus de paix, de développement et de stabilité ou de lutte contre l’immigration irrégulière. Elle a pu par ailleurs constaté l’importance de l’Alliance Sahel en tant qu’acteur du développement pour répondre aux défis liés à la sécurité mais aussi économique et humanitaire dans la région.

Lors de sa visite au Niger et au Tchad, qui s’est produit après que la ministre ait voyagé à deux reprises en Mauritanie qui exerce la présidence du G5 Sahel, González Laya a insisté sur l’engagement et le soutien apporté par l’Espagne dans la région en termes politiques de développement et de sécurité.

Au cours de ces rencontres à Niamey et à N’Djaména, la ministre a rappelé que l’engagement de l’Espagne au sein de l’Alliance Sahel a été renforcé depuis que l’Espagne est membre (janvier 2018) et que cet engagement s’exprime à travers les 91 projets réalisés à ce jour dans la région et pour lesquels une enveloppe de 124 millions d’euros a été dégagée.

A N’Djaména, aux cours des échanges qui ont duré plus d’une heure, le renforcement des relations de coopération a été évoqué, notamment en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme et les trafics en tous genres. Le Président Idriss Déby a exhorté l’Espagne et ses entreprises à une plus grande implication au Tchad. Il a demandé pour que l’Espagne et l’Union européenne (UE) prennent en considération et soutiennent les efforts du Tchad pour la paix et la stabilité de la région, selon le site du Palais rose.

L’Espagne enverra au Niger, depuis la base madrilène de Torrejón de Ardoz, un avion avec 15 tonnes de matériel humanitaire pour répondre aux besoins de la population touchée par les inondations. Selon un communiqué du ministère espagnol des Affaires étrangères, l’envoi, qui comprend 1 800 moustiquaires, 540 couvertures et 2 940 abris, sera livré à Niamey au ministère de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophes.

Merci de partager cet article...
  • 22
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.