mercredi 05 octobre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Le PCMT Mahamat Idriss Déby va-t-il accompagner le président français Emmanuel Macron au Mali ?

Le chef de l’État français se rend au Mali du 20 au 21 décembre prochain. Un déplacement avec notamment une rencontre prévue lundi entre lui et le président de transition malien, le colonel Assimi Goïta, avant de célébrer Noël avec des soldats français stationnés à Gao.

Le journaliste-écrivain Serge Daniel a précisé dans un tweet que le président français sera accompagné par le président du Comité Militaire de Transition (PCMT) Mahamat Idriss Déby du Tchad et par le président ghanéen Nana Akufo-Addo.

Selon les médias français, deux dossiers seront prioritairement évoqués par Emmanuel Macron : la transition malienne et les négociations que mène actuellement Bamako avec le groupe paramilitaire Wagner.

Le président Emmanuel Macron se rendra à Bamako le 20 décembre pour discuter avec le président de transition malien, le colonel Assimi Goïta, de la possible arrivée des mercenaires russes de Wagner au Mali et de l’organisation des élections censées mettre fin au régime de transition, avant de célébrer Noël avec des soldats français stationnés à Gao.

Les relations entre Paris et Bamako sont notoirement mauvaises depuis plusieurs mois. La France ayant averti que le déploiement de mercenaires russes au Sahel serait « inacceptable » après le redéploiement de la force Barkhane, qui a quitté mardi Tombouctou après près de neuf années de présence dans cette ville du nord du pays. 

Après cet entretien, le président Macron s’envolera pour la base militaire française à Gao pour le diner de noël avec les troupes françaises. Accompagné de Florence Parly, la ministre des Armées, il fera aussi un point sur le processus de transformation de la force Barkane enclenchée depuis trois mois.

Rappelons qu’en janvier prochain, Emmanuel Macron prendra la présidence tournante de l’Union Européenne (UE). Il va certainement échanger avec les contingents européens de la Task, force Takouba au Mali.

Merci de partager cet article...

1 Commentaire

  • Seidou Traoré

    Cela ne changera rien à la détermination de la junte militaire malienne d’atteindre leur objectif de rester maître du destin du Mali et refusant toute ingérence étrangères dans les affaires du souverain. L’enjeu Wagner est une affaire strictement malienne. A ce que je sache le Mali n’est pas sous la tutelle française comme au Tchad actuellement !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.