Accueil > À la Une > Le nouveau découpage administratif du Tchad proposé par la réforme institutionnelle: une véritable bombe à retardement dans un placard du MPS !
7 623 vues

Le nouveau découpage administratif du Tchad proposé par la réforme institutionnelle: une véritable bombe à retardement dans un placard du MPS !

Source de la carte: journal Le Visionnaire

Le rapport final du Comité d’appui aux réformes institutionnelles a été soumis le 18 septembre 2017 à un atelier de validation qui a duré 5 jours. Et le projet de rapport adopté, a été transmis au Haut Comité, une instance politique d’orientation pour des réformes institutionnelles pour avis avant que le document ne soit examiné au Forum.

Une soixantaine de propositions figurent dans ce projet de rapport entre autre : la réduction à douze, du nombre des régions entraînant la suppression des départements et des communautés rurales. Les sous-préfectures disparaitront aussi et seront transformées en communes.

Voici le nouveau découpage administratif du Tchad qui sera proposé dans le cadre des réformes institutionnelles:

  1. La Province du Centre, chef-lieu Mongo a pour ressort territorial les région du Guera et du Batha;
  2. La Province du Centre-Est, chef-lieu Am-Timan regroupe les régions du Salamat et du Dar-Sila;
  3. La Province du Centre-Ouest, aura pour chef-lieu Massenya et comme ressort territorial les régions du Hadjer-lamis et du Chari-Baguirmi;
  4. La Province de l’Est, son chef-lieu Abéché, et a pour son ressort territorial les région du Ouaddaï et le wadi Fira;
  5. La Province de l’extrême-Nord a pour chef-lieu Bardai et ressort territorial le Tibesti;
  6. La Province du Sud-Est , chef-lieu Sarh et son ressort territorial sera la région du Moyen-Chari;
  7. N’Djamena aura un statut particulier;
  8. La province du Nord, chef-lieu Faya-Largeau et aura pour ressort territorial le Borkou;
  9. La province du Nord-est, chef-lieu Amdjarass son ressort territorial les régions de l’Ennedi-Est et de l’Ennedi-Ouest;
  10. La province de l’ouest, son chef-lieu Bol et aura comme ressort territorial les régions du Kanem, du Bahr-El gazal et le Lac;
  11. La Province du Sud, chef-lieu Moundou, son ressort territorial sera les deux Logones;
  12. La Province du Sud-ouest, son chef-lieu Pala et son ressort territorial les régions du Mayo-Kebbi Est, le Mayo-kebbi Ouest et la Tandjilé.

Il reste maintenant à savoir si les Tchadiens vont accepter la disparition des certains noms historiques des anciens royaumes comme le Kanem, Ouaddaï, Baguirmi, … qui vont être remplacés par des noms comme province de l’ouest, Province de l’est, Province du centre-Ouest… Il y a aussi les problèmes des certaines ethnies qui ne veulent pas dépendre de la capitale d’autres ethnies. Les ressortissants de la Tandjilé vont-ils accepter d’aller à Pala pour régler leurs problèmes administratifs ? Et ceux de Fada et d’Ounianga-Kebir dans l’Ennedi-Ouest vont-ils accepter d’aller à Amdjarass, autrefois un puits dans le désert mais aujourd’hui fief de l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis plus de 27 ans, pour leurs problèmes administratifs ? Sur les réseaux, certains internautes appellent à revenir au système à 14 préfectures qui existait avant l’arrivée d’Idriss Déby au pouvoir pour ne compliquer et créer inutilement des problèmes dans l’administration territoriale.

Il y a actuellement 23 régions au Tchad et cette réduction à 12 régions va certainement provoquer un sacré chamboulement dans un pays où l’administration publique est presque inexistante.

TchadConvergence

(Visited 156 times, 8 visits today)

20 thoughts on “Le nouveau découpage administratif du Tchad proposé par la réforme institutionnelle: une véritable bombe à retardement dans un placard du MPS !

  1. Ping : Le nouveau découpage administratif du Tchad proposé par la réforme institutionnelle: une véritable bombe à retardement dans un placard du MPS !: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD
  2. Je propose
    1. BATHA, SALAMAT et GUERA = 1 Région ou province
    2. HADJER-LAMIS et CHARI-BAGUIRMI
    3. OUADDAI, WADI- FIRA et DAR-SILA
    4. LES 2 LOGONES et TANDJILE
    5. MAYO-KEBBI EST et MAYO-KEBBI OUEST
    6.ENNEDI-EST et ENNEDI-OUEST
    7.BORKOU-TIBESTI
    8.MOYEN-CHARI
    9. LAC, KANEM et BAHR EL GHAZAL
    10 N’DJAMENA

  3. la Tandjilé qui a chef lieu Laï et le Moyo-kebby(Bongor) ne disparaitront jamais. C’est une confusion totale de la part du pouvoir Mps et ses adeptes. Le peuple tchadien dans son ensemble n’aime pas ce paradoxe. Laï et Bongor sont des villes historiques. Ces villes n’étaient pas des pheriques comme certaines villes créées forcement par les hommes du pouvoir MPS.Le pouvoir du President Deby a toujours tendance à plonger davantage les tchadiens dans le chao.Hier c’était le pillage massif de biens du peuple tchadien pour en transformer les phériques en villes pendant une courte période laissant des anciennes villes comme Laï,Bongor,Sarh et autres continuer à habriter certaines de leurs Administrations dans les batiments coloniaux.Aujourd’hui,ils ne veulent plus entendre les noms de ces anciennes villes là qui par leurs situations geographiques sont favorables au besoin socio-économique de tchadiens.Tel en était le cas les anciens dirigeants n’auraient du consacrer leurs vies o partaj communs des adminitrations

  4. Nous ne devons pas banir les villes historique à cause de la politique des politiciens. Il est bien de reduire les régions aux quatorze préfectures, reduire les sous préfectures. Nous ne devons pas faire un decoupage administratif par rapport à une position politique. Tandjile ne viendra pas à Pala tout comme Bongor. Au moins que Pala vient à Bongor. Les Ennedis n »iront pas à Andjarass. Respectons un peu les Tchadiens.SVP. signé Baivouda Fina, depuis E.N.A de Lomé.

  5. je ne rien à dire,les tchadiens,
    nous les tchadiens,
    nous ne nous pas contre cette reforme,mais nous sommes contre la mauvaise gouvernance,
    vous savez,ailleur que nous allons c’est le tchad.

  6. cette decoupage est aberrante ,attaché le kanem au lac comme chef lieu où le Moyen kebbi au pala ou encore l’ennedi ouest à amdjarass est folie politicienne. vaut mieux laisser l’ancien découpage.

    1. Chers frères je vous dis sincèrement il ne faut pas aller jusqu’à prononcer les noms villes historiques de Lai, Bongor, Kanem j’en passe mais en réalité soyons sérieux vraiment il s’agit de quelle découpage je demande au comite de revoir une fois encore. Si ça vous échappe laisser votre idée des politiques et revenir au case départe en revenant de 14 préfecture en 14 province comme vous voulez et réduire les nombres des préfectures et les sous-préfectures il n’y a pas honte. Merci

    2. la philosophie administrative au Tchad actuel est un champ de désordre ! et personne n’ose hausser la voix pour dire le rattachement de fada à amdjarass, le rattachement de kanem à la région du lac

  7. Ce soi-disant nouveau découpage est une simple utopie. On a mis ensemble des gens qui ignorent tout du Tchad pour planifier son avenir. Ils n’ont aucune connaissance de l’histoire ni de la cartographie. Comment voulez-vous qu’un tel projet aboutisse? En tout cas, la masse laborieuse tchadienne dira son mot. Qu’on nous laisse avec nos 14 préfectures classiques. Le MPS n’a jamais eu de bons penseurs et les 23 régions actuelles n’ont donné que des souris.
    Vouloir découper un pays pour faire plaisir au PR ou au PM démontre que la pensée unique est encore de mise chez nous. L’histoire et l’avenir du Tchad ne sont pas liés à la personne d’un individu qui qu’il soit.

  8. Je me demande si c’est pour créer des guerres intestines que les dirigeants sanguinaires de ce pays organisent de telles mascarades. Pour l’amour du ciel,on a déja vécu le pire et on le vit encore donc ne crÉer pas d’autres choses pour mettre la bagaille.

  9. 1. BATHA, SALAMAT et GUERA = 1 Région ou province
    2. HADJER-LAMIS et CHARI-BAGUIRMI
    3. OUADDAI, WADI- FIRA et DAR-SILA
    4. LES 2 LOGONES et TANDJILE
    5. MAYO-KEBBI EST et MAYO-KEBBI OUEST
    6.ENNEDI-EST et ENNEDI-OUEST
    7.BORKOU-TIBESTI
    8.MOYEN-CHARI
    9. LAC, KANEM et BAHR EL GHAZAL
    10 N’DJAMENA
    C’est le bon découpage. Le meilleur. 10 provinces comme le Cameroun. Il faudra utiliser de bons administrateurs et peut être des militaires très bine formés comme au Mali et au Niger. Au sein des forces armées il y a des gens très bien formés, qualifiés dans divers domaines. Ne plus nommer des combattants ou analphabètes comme au WADI FIRA, ENNEDI-OUEST et MAYO-KEBBI-EST actuellement. SVP C’est honteux. De quoi peut discuter un MOUSSA HAROUN TIRGO avec le Gouverneur de MAROUA qui est un énarque, administrateur civil principal ou hors cadre, m^me pas avec le Préfet de YAGOUA. ADJAB BALAD DEBY

  10. je vous en prie! s’il ya fatigue dans la gestion des tchadiens, ça ne vaudrait pas la peine de se torturer.Passons tout simplement au referendum. il suffit de soumettre au peuple un nombre 12 et 14 voyons voir. pour un bon père, il doit toujours avoir un dialogue avec ses enfants, leurs soumettre son projet demander à chacun de reflechir sur le projet. on en assez des pareilles decisions purement militaire. Reflechissez un peu, hier c’est 16 morts subites, aujourd’hui c’est ça et demain ça serait le renvoit des tchadiens hors du territoire. vraiment soyons sérieux dans ce pays.

  11. S’il n’y a rien à faire dans ce pays frère,restons calme,ne nous casez pas la tète,pourquoi tout cela?pour aboutir à quoi et pour ou finir? Les hommes politiques,que voulez faire de nous les paisibles citoyen? C’est qu’on a besoin de vous est là et non le découpage.

  12. C’est une fameuse réforme conduite par des individus corrompus, des individus lugubrement incompétents !
    C’est inacceptable ! Changement, c’est d’abord la corruption qui gangrénait le pays, les détournements de fond de l’Etat .
    Le Tchad d’abord. C’est quel système de gouvernance veulent-ils gouverner ?

  13. Je pense qu’il serait mieux d’éviter aux Tchadiens de devenir des ennemis à cause de ce que vous appelez nouveau découpage administratif. Soyez sûr de quelque chose: il y aura des guerres entre des localités qui n’accepteront jamais dépendre de ce que vous appelez « chef lieu de, chef lieu de ». Ce qui surprend est qu’il y a toujours une tranche de Tchadiens qui voient que la merde que que les Tchadiens vivent n’est pas encore suffisant et ils continuent à en vouloir créer davantage: la guerre d’insoumission. Préparez-la bien, vous en assumerez les conséquences.
    La suppression de nombreuses préfectures et sous préfectures( villages et quartiers favoris au MPS érigés en préfectures ou en sous/préfectures) où les préfets et les sous/préfets n’ont même pas un vélo pour se déplacer de leur maison au champs serait salutaire pour le respect et l’honneur de tous. Allez à Mboursou pour vous convaincre de ce que de cette triste réalité.

  14. L’Etat est souverain,a mon avis il ya des criteres que le comite s’est basé pour faire ce travail.Il faut donc mettre les criteres a la dispotion de la population.si les criteres sont convainquant,et les chefs lieu des provinces repondent aux criteres,je ne voix pas l’inconvenient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *