Accueil > À la Une > Discours à l’ONU: le vibrant plaidoyer d’Emmanuel Macron pour les vertus du multilatéralisme
2 609 vues

Discours à l’ONU: le vibrant plaidoyer d’Emmanuel Macron pour les vertus du multilatéralisme

Pour son discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, le Président français, Emmanuel Macron a livré sa vision de la diplomatie et son approche des grands rendez-vous internationaux.

La fougue, et un enthousiasme viscéral, presque juvénile, pour refuser tout fatalisme sur l’inquiétant monde de 2017. Pour sa première intervention à la tribune des Nations unies, Emmanuel Macron se savait attendu au tournant.

Prenant la parole en neuvième position, deux heures après le président américain Donald Trump, le jeune chef de l’État avait à cœur de tracer son propre sillon dans l’arène internationale, articulé autour du soc multilatéraliste de la diplomatie française et d’une approche plus personnelle des grands rendez-vous internationaux.

Volontiers lyrique, impétueux, Macron a livré un plaidoyer attendu en faveur de l’ONU, cette enceinte décrite comme vitale pour «faire entendre les voix oubliées», protéger «les biens communs» de la société des hommes, menacés par les migrations forcées, les guerres et le réchauffement climatique.

Tout était affaire de priorités sémantiques: là où Donald Trump, deux heures plus tôt, désignait les coupables iraniens, nord-coréens et vénézuéliens d’une «instabilité globale», son successeur au pupitre a entamé son propos par la guerre de Syrie, cet «échec collectif» auquel «seul un règlement politique», via l’instauration d’un groupe de contact, en pourparlers cette semaine à New York, pourrait mettre un terme. Tout en respectant deux lignes rouges tracées par Paris: «l’intransigeance absolue» contre l’emploi d’armes chimiques et la nécessité de ménager un accès humanitaire immédiat à toutes les zones jusqu’ici inaccessibles.

Des salves d’applaudissements nourris
Le cœur du discours, cependant, touchait à la lutte contre le terrorisme, «un combat militaire mais aussi politique, éducatif, culturel, moral», imposant de renforcer l’aide au développement dans un monde «interdépendant», de se «mobiliser collectivement» pour l’initiative G5 Sahel, une africanisation des moyens contre les groupes terroristes sévissant dans cette portion du continent, et contre ces flots migratoires forcés, «ces routes du désespoir (qui) doivent se transformer en routes de la liberté».

Là où l’Assemblée générale maintenait un silence poli durant l’allocution trumpienne, la verve du président français a déclenché plusieurs salves d’applaudissements nourris: en affirmant, la mâchoire serrée, que «nous ne reculerons pas» face au défi climatique ; en assurant «garder la porte ouverte» aux États-Unis pour un retour dans le giron de l’accord de Paris ; et en avertissant contre la «lourde erreur» qui consisterait à dénoncer l’accord nucléaire iranien de 2015, accord qu’il faudrait cependant «compléter» et prolonger au-delà de son expiration prévue en 2025.

Quant à la Corée du Nord, mentionnée à la 23e minute sous l’angle des défis au régime de non-prolifération, Emmanuel Macron s’est insurgé contre toute tentation d’«escalade» face à la menace certes existentielle d’un régime refusant jusqu’ici tout compromis mais qu’il faudrait bien «ramener à la table des négociations». À la journaliste de CNN Christiane Amanpour, peu auparavant, il martelait qu’«aucune solution militaire n’existe», l’objectif de la France étant d’«essayer de travailler de concert avec le président Trump pour renforcer les sanctions», mais de se contenter de «pressions diplomatiques».

Signe révélateur du désintérêt relatif américain pour les appels du pied de l’Hexagone, aucune chaîne d’information majeure n’a retransmis en direct le discours du locataire de l’Élysée, visiblement plus préoccupées par le rejet du programme Obamacare (assurance santé) et les déboires de Paul Manafort, que par le vibrant plaidoyer français sur les vertus d’un multilatéralisme «fort et responsable».

Source: lefigaro.fr

One thought on “Discours à l’ONU: le vibrant plaidoyer d’Emmanuel Macron pour les vertus du multilatéralisme

  1. Ping : Discours à l’ONU: le vibrant plaidoyer d’Emmanuel Macron pour les vertus du multilatéralisme: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.