Accueil > À la Une > Découpage administratif du Tchad: face à la mobilisation des ressortissants du BET, Idriss Déby recule sur le rattachement de Fada à Am-Djarass
2 179 vues

Découpage administratif du Tchad: face à la mobilisation des ressortissants du BET, Idriss Déby recule sur le rattachement de Fada à Am-Djarass

Le Président Idriss Déby a signé ce 7 août 2018 l’ordonnance portant création des Unités administratives et des Collectivités autonomes, adoptée en conseil de ministres du 26 juillet 2018. Désormais, le Tchad compte 23 provinces, 95 départements et 365 communes.

La nouvelle organisation administrative est entérinée suite au Conseil des ministres tenu le 26 juillet 2018. Selon l’ordonnance qui institue cette organisation, la ville de N’Djamena est une province à statut particulier et est régie par un texte spécifique.

En outre, les provinces sont administrées par les gouverneurs et les départements par les préfets.

Il ressort de cette ordonnance que le gouvernement a abandonné le projet d’unification de l’Ennedi avec comme chef-lieu Am-Djarass recommandé par le Forum qui avait aussi proposé 17 provinces au lieu des 23 anciennes régions. Face à la mobilisation des ressortissants du Borkou-Ennedi-Tibesti (BET), le Président Idriss Déby a reculé sur son projet de faire de son fief politique Am-Djarass la capitale de toute l’Ennedi.

Les statuts et les attributions des chefs des unités administratives sont fixés par décret pris en Conseil des ministres, l’article 5 de cette ordonnance stipule que « les limites territoriales des provinces sont celles des anciennes régions et, celles des départements et communes sont fixées par décret pris en conseil des ministres ».

Voici l’ordonnance présidentielle publiée ce 8 août 2018:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.