Accueil > À la Une > Coupe du monde de football en Russie: la France sacrée championne du monde
636 vues

Coupe du monde de football en Russie: la France sacrée championne du monde

Vingt ans après son premier sacre en 1998, l’équipe de France a décroché sa deuxième étoile de championne du monde ce dimanche, face à la Croatie lors d’une folle finale (4-2), au stade Loujniki de Moscou.

Le triomphe de la France arc-en-ciel
Cocorico ! C’est sur ce cri du Coq gaulois que s’est refermée, hier, 15 juillet 2018, la 21e édition de la Coupe du monde, au stade Loujniki de Moscou, en Russie. En effet, vingt ans après, les Bleus ont réalisé l’exploit en accrochant une deuxième étoile à leur tunique. C’est tout simplement mérité ! Car, il faut le dire, les poulains de Didier Deschamps ont réussi là où on les attendait le moins, surtout que lors du troisième match de poules face au Danemark, ils ont donné à voir un jeu qui n’avait convaincu personne et qui laissait entrevoir un parcours qui ne promettait pas d’aller jusqu’au bout. Et ce n’est pas tout. En effet, ils n’étaient pas nombreux à croire en l’entraîneur des Bleus, Didier Deschamps qui, envers et contre tous, avait pris sur lui la lourde responsabilité de mettre sur le banc de touche des joueurs de renom comme Rabiot et Karim Benzema. Ce qui lui a valu d’être sévèrement critiqué par une certaine opinion. Mais en remportant le trophée de la Coupe du monde, Didier Deschamps prend sa revanche sur ses détracteurs, devenant ainsi le troisième entraîneur, après Mario Zagalo et Franck Beckenbauer, à avoir été sacré champion du monde d’abord en tant que joueur et ensuite en tant que sélectionneur.

En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que les Bleus, au lendemain du 14- Juillet, ne pouvaient pas offrir meilleur cadeau au peuple français qui a longtemps rêvé de cette victoire en Coupe du monde. « Enfants de la patrie, le jour de gloire est arrivé », est-on tenté de reprendre en chœur, cette phrase de la Marseillaise.

Bien des Africains étaient derrière les Bleus
La France championne du monde, c’est l’Afrique tout entière qui exulte. Car, après l’élimination, l’un après l’autre, des cinq représentants du continent noir, c’est sur la France que reposait l’espoir de nombreux Africains et cela, pour deux raisons essentielles. La première tient au fait que bien des pays africains sont des ex-colonies françaises et de ce fait, ont gardé des liens très étroits et affectifs avec l’ancienne métropole. La seconde est que l’on compte de nombreux joueurs d’origine africaine au sein de l’équipe française. Il s’agit, pour ne pas les nommer, de Kylian Mbappé et Samuel Umtiti du Cameroun, Ngolo Kanté du Mali, Paul Pogba de la Guinée, Blaise Matuidi de la République démocratique du Congo (RDC), etc. Dès lors, on comprend pourquoi de Pointe Noire à Bobo-Dioulasso, en passant par Douala et Sévaré, bien des Africains étaient derrière les Bleus. Cocorico ! C’est le triomphe de la France arc-en-ciel ! Et les partisans de l’extrême droite doivent en être amers ; eux qui, certainement, misaient sur une élimination de la France dès le premier tour pour seriner à l’envi leur rengaine pour le moins surannée. Ils en auront pris pour leur grade. Cocorico ! Le Coq a chanté et c’est un nouveau jour qui se lève sur la France. Quant à la Croatie, elle n’a pas démérité. Bien au contraire. Car, avec trois prolongations, c’était difficile de l’emporter face à la France qui, faut-il le rappeler, a non seulement eu plus de temps de repos, mais aussi, par-dessus tout, jouait sa troisième finale de Coupe du monde.

Boundi OUOBA, lepays.bf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.