«

»

Fév 06

CAN 2017: un cinquième titre pour les Lions indomptables du Cameroun

386 vues

Photo : GABRIEL BOUYS / AFP

L’équipe du Cameroun a remporté la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN 2017) pour la cinquième fois de son histoire, ce dimanche 5 février à Libreville au Gabon. En finale de la CAN 2017, les Camerounais ont battu les Égyptiens 2-1, au terme d’un match plein de caractère.

Quinze ans après leur dernier sacre, les Lions indomptables du Cameroun règnent à nouveau sur l’Afrique du football. Grâce à leur victoire sur l’Égypte (2-1), la nation la plus titrée avec sept trophées et leur bête noire, les Camerounais ont récolté dimanche soir un 5e titre continental à Libreville (Gabon).

C’est le triomphe de l’effectif emmené par le Belge Hugo Broos, sans stars et rajeuni en prévision de la CAN 2019 organisée à domicile, incarné par le gardien Fabrice Ondoa ou le milieu offensif Christian Bassogog (21 ans). «On a un groupe d’une force incroyable, dira le capitaine Moukandjo au micro de BeIN. On a montré du caractère pour revenir ainsi au score. Je suis l’homme le plus heureux du monde…».

Le chef-d’œuvre d’Aboubakar
Pourtant, les Pharaons posent la première pierre par Elneny (1-0, 22e). Excentré côté droit, Salah sert intelligemment Elneny, un peu oublié dans la surface camerounaise. En dépit de l’angle fermé, le milieu d’Arsenal surprend Ondoa au premier poteau. Malhabiles en première période, les Lions se rebiffent après la pause. Nkoulou remet les deux équipes à égalité d’une tête magistrale plein axe, à la suite d’un centre du Lorientais Moukandjo de la gauche (1-1, 59e).

Après quoi, les Lions mettent leur patte sur la partie, à la faveur de l’entrée en jeu de l’attaquant Aboubakar et multiplient les coups de griffe. C’est justement l’attaquant du Besiktas qui parachève le triomphe camerounais par un but magnifique : amorti de la poitrine, contrôle par-dessus la tête du défenseur et reprise du pied droit (2-1, 88e).

Voisin du Gabon et très présent dans le stade, le Cameroun est en liesse. «C’est la victoire du collectif, dit Aboubakar. Le plus important, c’est de donner de la joie à tout ce monde…».

Source: leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>