Accueil > À la Une > Au Tchad, une manœuvre de diversion dans l’affaire de l’avion A340: le directeur de publication d’un hebdomadaire placé en garde à vue
3 087 vues

Au Tchad, une manœuvre de diversion dans l’affaire de l’avion A340: le directeur de publication d’un hebdomadaire placé en garde à vue

Le directeur de publication de l’hebdomadaire «Le Visionnaire», Juda Allahondoum, a été placé en garde à vue, ce mardi, au terme d’une journée passée à la police judiciaire (PJ) tchadienne.

«Le fer doit passer par le feu pour être utile. A la police judiciaire pour répondre à la convocation de la justice aujourd’hui», avait écrit sur son compte Facebook, avant de se rendre à la Police judiciaire, Juda Allahondou, par ailleurs président du Patronat de la Presse Tchadienne (PPT), une organisation regroupant plusieurs journaux.

Si officiellement, aucune charge n’est retenue contre M. Allahondoum, il a été constaté qu’il avait, dans le dernier numéro de son journal, accusé un avion Airbus 340 de la compagnie tchadienne «Air Inter 1» d’être impliqué dans un trafic d’armes entre le Kazakhstan et la Syrie.

L’inscription du Tchad sur la liste noire des États-Unis d’Amérique serait directement liée à cette affaire, soutient le journaliste, d’après qui de hautes personnalités de l’État dont le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert, la Première dame, Hinda Déby Itno, et le ministre des Infrastructures, Adoum Younousmi, aurait trempé dans ce trafic d’armes.

De même, sont pointés du doigt le fils du chef de l’État, Zakaria Idriss Déby, la ministre de l’Aviation civile et cousine de la première dame, Mme Haoua Acyl ainsi que le président directeur général de la compagnie Air Inter 1, Tsarsi Mathias de nationalité tchadienne.

Selon l’hebdomadaire, toutes ces personnalités sont impliquées dans l’affaire Airbus qui fait de trafic d’armes à travers des personnalités de l’Europe de l’Est.

Parmi ces personnes citées par le journal, la ministre de l’aviation civile a été limogée là où le PDG de la compagnie Air inter 1, Tsarsi Mathias, et plusieurs responsables de l’Autorité de l’aviation civile (ADAC) ont été arrêtés et attendent leurs auditions par le juge.

TchadConvergence avec APA

2 thoughts on “Au Tchad, une manœuvre de diversion dans l’affaire de l’avion A340: le directeur de publication d’un hebdomadaire placé en garde à vue

  1. Si aucune charge n’est retenue contre Mr JUDA, je ne vois pas l’intérêt qu’ont les responsables de la police judiciaire à le placer en garde à vue. J’estime que, si courir après les journalistes pour quelques lignes écrites dans un papier constitueraient une faute quelconque, alors cela s’apparente à jeter du sang dans l’eau pour attirer les requins. Ainsi, derrière chaque journaliste interpelé se cacherait une suspicion qu’on ne souhaiterait pas qu’elle soit sue.

  2. Ping : Au Tchad, une manœuvre de diversion dans l’affaire de l’avion A340: le directeur de publication d’un hebdomadaire placé en garde à vue: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.