lundi 28 novembre 2022Covid-19: 3419 cas, 2544 guéris, 121 décès.
Shadow
               
                   

Au Tchad, une centaine de rebelles de l’UFDD dont huit officiers ont déposé les armes

(N’Djaména, 24 janvier 2022)- Une centaine de rebelles se réclamant du mouvement politico-militaire Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) du Général Mahamat Nouri, ont fait défection avec armes armes et bagages, ce dimanche 23 janvier, pour rejoindre les forces gouvernementales.

A bord de 12 véhicules militaires, en provenance de leurs bases militaires en Libye, ces rebelles du mouvement armé dont huit officiers supérieurs ont été accueillis par le gouverneur du Kanem, le Général de Brigade Ousmane Brahim Djouma, à une trentaine de kilomètres de Mao, chef-lieu de la province du Kanem.

Ces rebelles de l’UFDD, conduits par leur Chef Youssouf Habré Djemil, disent répondre à l’appel des autorités.

« Vous êtes nos frères. Nous vous disons félicitations pour votre retour », a déclaré le gouverneur Ousmane Brahim Djouma qui était accompagné d’une délégation composée notamment du commandant de la force OPS, du commandant de légion, du chef de la sécurité territoriale et du délégué provincial de la police. Il invite les autres compatriotes politico-militaires à leur emboîter le pas.

Dans un communiqué rendu public ce 24 janvier, l’Union des Forces pour la Démocratie et le Développement (UFDD) dément la défection de ses membres. « L’UFDD apporte un démenti formel et précis sur le ralliement du 23 janvier. L’élément nommé Youssouf Habré est un orpailleur et est exclu de l’UFDD depuis 2010 pour trafic fallacieux« , indique le communiqué. L’UFDD dit s’inscrire dans la logique du dialogue que les autorités de transition envisagent organiser.

Merci de partager cet article...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.