Accueil > À la Une > Au Tchad, sous pression du FMI et de Glencore, Idriss Déby réduit drastiquement la taille de son gouvernement
2 162 vues

Au Tchad, sous pression du FMI et de Glencore, Idriss Déby réduit drastiquement la taille de son gouvernement

(N’Djaména, 26 décembre 2017, Agence Ecofin) – Le Tchad s’est réveillé ce lundi avec un nouveau gouvernement qui ne compte plus que 24 ministres au lieu de 37 pour l’équipe sortante.

L’heure est aux économies et aux rangs serrés : « Par cette restriction, les plus hautes autorités veulent réduire les dépenses de l’Etat face à la situation de crise financière que connaît le pays » a déclaré à l’AFP un conseiller du Premier ministre.

Parmi les principaux changements, la Sécurité publique, les Affaires étrangères, la Justice et les Finances changent de mains.

Composition du nouveau gouvernement du Tchad:

  • Ministre des Infrastructures et du désenclavement et de l’aviation civile : Adoum Younousmi
  • Ministre des finances et du budget : Docteur Abdoulaye Sabre Fadoul
  • Ministre de l’Agriculture, de l’irrigation et des équipements agricoles : Asileck Gamar Sileck
  • Ministre des affaires étrangères, de l’intégration africaine et de la coopération internationale : Mahamat Zene Cherif
  • Ministre de la fonction publique, du travail et du dialogue social : Mahamat Allaou Taher
  • Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation : Bellom Mialloum Adrien
  • Ministre de l’administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale : Ahmadaye Abdelkérim Bakhit
  • Ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la défense nationale, des anciens combattants et victimes de guerre : Bichara Issa Djadallah
  • Ministre des postes, des nouvelles technologies, de l’information, de la communication et porte-parole du gouvernement : Mme Madeleine Alingué
  • Ministre de la justice, garde des sceaux, chargé des droits humains : Djimet Arabi
  • Ministre de la jeunesse, du tourisme, de la culture, des sports et de l’artisanat : Mahamat Saleh Haroun
  • Ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique : Ahmat Khazali Acyl
  • Ministre de l’économie et de la planification du développement : Issa Doumradjé
  • Ministre du pétrole et de l’énergie : Béchir Madet
  • Ministre des mines, du développement industriel, commercial et de la promotion du secteur privé : Youssouf Abassalah
  • Ministre de l’environnement, de l’eau et de la pêche : Sidick Abdelkérim Haggar
  • Ministre de la santé publique : Aziz Mahamat Saleh
  • Ministre de la femme, de la famille et de la solidarité nationale : Amina Koudjana
  • Ministre de l’aménagement du territoire, du développement de l’habitat et de l’urbanisme : Singyabe Barnabas
  • Ministre de l’élevage et des productions animales : Mahamat Annadif Youssouf
  • Ministre de la formation professionnelle et des métiers : Adoum Dangaye Nokour Guet
  • Secrétaire général du gouvernement, chargé des réformes et du dialogue avec l’Assemblée nationale : Mme Assia Abbo
  • Secrétaire d’Etat à l’éducation nationale et à la promotion civique : Mme Ndoubaï Félicité
  • Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, à l’intégration africaine et la coopération internationale : Mme Ndirguet Elisabeth.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.