Au Tchad, les opposants de pacotille et du ventre continuent de se battre pour l’os jeté par le MPS

/1 735 vues

41 partis de l’opposition politique de pacotille et du ventre réunis en assemblée ont décidé de suspendre Djimet Clément Bagaou, président de PDPT; Nasra Djimasngar, président d’un nouveau jour; Mahamat Tahir Djibrine, président de PLEPT et Mora Touimbaye, président de PPRD de toutes les activités de la pseudo-opposition. Ils sont accusés d’avoir rejoint la majorité afin d’intégrer le Cadre National de Dialogue Politique (CNDP).

L’annonce a été faite à travers un communiqué de presse faisant état d’une assemblée générale tenue ce mardi 6 Août 2019 pour statuer sur l’attitude de « membres de l’opposition qui ont adopté une attitude aux relents de trahison et ont rallié le camp adverse dans l’espoir de siéger au CNDP ». « L’assemblée décide de les suspendre, à compter du mardi 6 août 2019 de toutes activités politiques de l’opposition jusqu’à nouvel ordre », ont signé les 41 chefs et membres des partis ayant pris part à l’assemblée.

Il faut ajouter que les 41 partis politiques se sont engagés pour mener un combat contre le tandem, nouveau chef de file de l’opposition et le Secrétaire général du MPS, parti au pouvoir au Tchad.

Contacté par lepaystchad.com, Dr Nasra Djimasngar explique qu’il n’a pris part à cette assemblée simplement parce qu’il a reçu l’invitation le jour même à 8h 15mn alors que l’assemblée a été prévue pour 9h00. « C’est un règlement de compte, car certains pensent m’écarter afin de prendre ma place pour figurer au CNDP alors que ce cadre a besoin des gens qui ont une force de proposition et non des gens qui viennent parce qu’ils doivent gagner de l’argent », a-t-il réagi.

Djimet Clément Bagaou estime pour sa part qu’il s’agit d’un faux et usage de faux. « Ce sont des agitations gratuites. Nous aurons la réponse appropriée à leur donner. Ce sont des conneries et de la pire comédie de leur part. Cela ne nous dit absolument rien. Ce sont des gens habitués aux marchandages. D’ailleurs, ce sont des personnes qui n’ont aucune qualité de suspendre qui que ce soit de l’opposition. Je vous informe qu’avec Félix Nilabé Romadoumngar, chef de file de l’opposition, nous avons trouvé un consensus alors je ne vois pas pourquoi les gens veulent se ridiculiser ou veulent diviser l’opposition par des agitations », s’interroge-t-il.

TchadConvergence

Une réaction sur “Au Tchad, les opposants de pacotille et du ventre continuent de se battre pour l’os jeté par le MPS

  1. C’est vraiment pathétique. Je ne sais pas ce que le MPS gagne en réduisant ses adversaires politiques en nombrilistes. Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu est, raconte t-on. L’importance que l’on accordera à un grand parti se mesure a la qualité de ses adversaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.