«

»

Déc 08

Au Tchad, le procureur met en garde les autorités: «On ne doit pas mêler la justice aux affaires politiques»

2 168 vues

(N’Djaména, 8 décembre 2016) – Au Tchad, une dizaine de militants de l’opposition arrêtés à la mi-novembre ont été libérés mercredi par la justice.

A l’origine de leur interpellation, une parade qu’ils voulaient organiser après l’interdiction du meeting qu’ils avaient prévu ce 17 novembre. Hier la justice a désapprouvé les forces de l’ordre à l’origine de ces interpellations.

C’est d’abord l’accusation qui a dédouané les militants de l’opposition interpellés le 17 novembre dernier. Dans ses réquisitions, le procureur a eu des mots qui ont surpris l’assistance. «On ne doit pas mêler la justice aux affaires politiques», a-t-il lancé au tribunal. Il sera suivi.

Les militants de l’opposition, poursuivis pour regroupement non armé, sont relâchés pour infraction non constituée, à la grande satisfaction de leurs avocats : «Ils se sont retrouvés pour une concertation. Et c’est lorsqu’ils partaient que les forces de l’ordre les ont interceptés, dans des voitures. On a cassé des véhicules, des vitres de véhicules pour les extraire. Nous pensons que ces choses-là, il ne faut plus que cela se répète. La démocratie tchadienne est en marche. Et rien ne l’arrêtera. Il faut que tout le monde le comprenne».

L’opposition pour sa part rappelle que d’autres affaires politiques, notamment Dinamou Daram, chef du parti d’opposition Socialiste sans frontière, sont encore en prison. Il est reproché à ce dernier d’avoir rédigé un communiqué appelant la population à ne pas payer les impôts. Il doit aussi être libéré, revendique l’opposition.

TchadConvergence avec RFI

(11 commentaires)

1 ping

Passer au formulaire de commentaire

  1. Yakba Wassou Nathan

    Il faut que le procureur ait le courage de remettre les autorités sur le droit chemin car l’abus est de trop.

  2. souleyman mahamat obyeskemi

    مدعي الجمهورية يعتبر رجل الطاغية الأول فهو من يقوم بتلفيق التهم على النشطاء دائما وابدا

  3. MANU MANU

    Où on est Procureur de la République où on l’es pas !

    Voici,les exemples précis d’un homme de la loi ! Et si et seulement on en 3 dans ce pays,j’imaginerai le Tchad
    dans le rang de certains pays qui applique les règles de la transparente!

    Monsieur tenez bien votre credo qui seront :la confiance à vous dans votre travail;transparence et sérénité!

    Cordialement,toute mes considérations au Procureur de la République.

    Merci

  4. Ngafga

    voilà un homme qu’il faut pour mettre ceux qui pratiquent « la mangecratie ».je vous félécite et encourage.Dieu est à vos côtés.

  5. Haroun Moussa

    Les Tchadiens dans leur ensemble en ont trop subi depuis 26 ans.Il est temps que règne la justice avant que les choses se dégradent. En tout cas félicitation à Monsieur le procureur d’avoir pris conscience et oser en espérant tout de même que les autres suivront cet exemple.

  6. Keumaye Tao kouloum

    Monsieur le Procureur de la République vous avez brillé par votre competence,vous êtes un hero de l’année. Ayez ce courage de continuer sur ce chemin car le monde nous regarde,le monde se moque de notre JUSTICE.DIEU vous protegera.on est en face des gens sans honte,des gens qui ne connaissent pas DIEU c’est-à-dire des non croyants,ils ne lisent meme pas le coran.L’histoire leur rattrapera.

  7. Brahim nadoumbeye

    Enfin,ns avons un Messi,felicitation,courage et faites regner la loi,meme si elle est dure,et personne n est au dessus de la loi.la justice est independantd,vs pouvez meme interpeller d’ autres qui pensent encore des intouchables.le vent commence a souffler

  8. Camille MOUNRE

    Vous en faites preuve:la Justice. Toutes mes considérations. Pas une seule instance aux « ayants droit » la roue tourne ça vient peu a peu. Nous sommes rassurés ce n est qu à travers la vérité que la liberté sera. Vive le procureur!

  9. iddo

    un bon homme de Droit, c bon. va t’il resté jusqu’à quand?

  10. Tchindebbe samuel

    Dieu est au control, Il utilisera des Homme comme celui ci pour liberer le Tchad.

  11. Douth Beilazou Charles

    en avant monsieur le procureur, nous esperons en vous un changement.

  1. Au Tchad, le procureur met en garde les autorités: «On ne doit pas mêler la justice aux affaires politiques»: Actualité Tchadienne – tchadpages – ACTUALITE TCHAD

    […] Continuer à lire » […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>