Accueil > À la Une > Au Tchad, « gourouss da ana douass », 92 milliards retirés: Idriss Déby soupçonné d’avoir vidé les caisses de l’État avant son départ pour Israël
2 760 vues

Au Tchad, « gourouss da ana douass », 92 milliards retirés: Idriss Déby soupçonné d’avoir vidé les caisses de l’État avant son départ pour Israël

En Israël, la chef du parti Meretz, Madame Tamar Zandberg a appelé dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahu à révéler si la rencontre avec le président tchadien Idriss Déby portera sur des négociations sur la vente d’armes israéliennes au Tchad.

«Nous craignons que cette visite serve à des négociations sur des ventes d’armes secrètes, et qu’Israël vende des armes qui seront utilisées pour persécuter des opposants politiques, des militants des droits de l’Homme et des journalistes», a déclaré Madame Zandberg dans un communiqué.

« Le dirigeant tchadien est une personne abjecte qui est coupable de persécution contre les personnes issues de la communauté LGBT, qui arrête les journalistes, les dissidents de l’opposition et qui établit un régime dictatorial dans son pays », a déclaré Tamar Zandberg au sujet de Déby.

« Quand on peut choisir entre les démocraties libérales et les chefs d’État les plus contestables, Netanyahu choisit toujours les contestables. La politique étrangère de Netanyahu continue d’entacher la réputation d’Israël dans le monde », a ajouté la chef de l’opposition.

Selon des sources à N’Djaména, Israël a déjà fourni du matériel militaire à l’armée et à l’agence de renseignement tchadiennes. Tel-Aviv a fourni des armes à l’armée tchadienne pour combattre les «rebelles», l’année courante, ont indiqué dimanche des responsables tchadiens à un journal israélien. Ces armes sont utilisées dans la lutte contre les «rebelles», dans le nord du pays, ont affirmé des responsables tchadiens [non nommés] par le journal israélien «Haaretz». Mais pas seulement: une société de sécurité israélienne assurera la formation et l’entraînement de la garde rapprochée du despote tchadien. Comprenez par là que des israéliens assureront eux-mêmes cette tâche. Interrogé sur les ventes d’armes au Tchad à l’issue d’un tête-à-tête d’une heure avec le président Idriss Déby, Benyamin Netanyahu n’a rien démenti et s’est contenté d’une formule vague : « Nous avons discuté de ce que nous avons discuté », autrement dit rien n’a filtré sur ce dossier très sensible.

La classe politique tchadienne va-t-elle aussi demander des comptes à l’homme qui tient le Tchad d’une main de fer depuis 29 ans sur l’achat des armes quand les salaires des fonctionnaires sont tronqués et quand notre pays a d’énormes difficultés pour même assurer les fonctions régaliennes telles que l’éducation et la santé ?

Selon le site Tchadactuel, le jour de son voyage en Israël, Idriss Déby aurait vidé entièrement la disponibilité en liquidités du trésor public. 92 milliards de FCFA auraient été pillés ! Cela donne une idée de l’objet du déplacement en Israël: acheter du matériel militaire et d’écoute par lui-même!

Le Député Saleh Kebzabo a confié à RFI, il y a quelques jours, que « des milliers de véhicules sont entrés par le Soudan et qui ont été achetés pour l’armée nationale ». « On constate que beaucoup d’argent a été dépensé dans cette guerre qui ne dit pas son nom et des crimes de guerre aient été commis par l’armée tchadienne », a précisé le chef de file de l’opposition tchadienne.

« gourouss da ana douass » veut dire: l’argent est destiné à la guerre, en arabe tchadien.

TchadConvergence avec fr.timesofisrael.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.